Liens d'accessibilité

Macron attendu vendredi au Mali


Le nouveau président français Emmanuel Macron à Paris, 14 ami 2017.

A la veille de la visite du président Français aux côtés des soldats français, mais les Maliens doutent de la force de frappe de Barkhane car les terroristes continuent avec les attaques sur l'ensemble du territoire. Kassim Traore, correspondant de VOA Afrique à Bamako, a donné la parole à certains Maliens.

L'opération Serval, dont est issue Barkhane, a été lancée en janvier 2013 par François Hollande pour aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale et sa souveraineté, tel n'a pas été le cas car l'état malien n'est pas présent à Kidal.

Barkhane a remplacé Serval pour le stopper le terrorisme, elle a mené des opérations qui ont entre autres abouti à l'élimination d'une vingtaine de terroristes dans la forêt de Fulsare à la frontière Mali-Burkina Faso. Mais elle ne semble pas convaincre les Maliens.

D'après notre confrère Boubacar Paitao Barkhane a mené peu d'opérations, elle est moins visée par les attaques les terroristes.

Certains Maliens veulent voir la force anti-terrorisme Barkhane en train de traquer les terroristes et autres jihadistes nuit et jour.

Pour d'autres Maliens se demandent comment on peut espérer que Barkhane stoppe le terrorisme, alors que, quels que soient les plans sécuritaires mis en place, l'Etat français et les autres Etats européens n'arrivent pas à prévoir ou empêcher les attaques terroristes sur leur propre territoire.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG