Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Europe

Lutte contre le terrorisme : des dirigeants à Paris le 15 mai pour lancer un "appel de Christchurch"

Hommage devant la mosquée Al Noor où plus de 40 personnes ont été tuées par un suprématiste blanc le 15 mars à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Photo prise le 27 mars 2019.

Des dirigeants et des patrons d'entreprises numériques se réuniront le 15 mai à Paris autour d'Emmanuel Macron et de la Première ministre néo-zélandaise pour lancer un "appel de Christchurch" afin d'agir contre les contenus en ligne à caractère terroriste, a annoncé mardi la présidence française.

Deux mois après la tuerie qui a fait 50 morts dans deux mosquées de cette ville du sud de la Nouvelle-Zélande, l'appel de Christchurch visera à "ce que de nouvelles mesures concrètes soient prises pour que ce qui s'est passé à Christchurch ne se reproduise pas", selon l'Elysée.

L'auteur du massacre, l'Australien Brenton Tarrant, avait retransmis en direct sur Facebook la vidéo de ses crimes. Celle-ci reste visible sur internet malgré les mesures lancées pour la retirer.

La réunion prévue au palais de l'Elysée, à laquelle devraient participer des chefs d'Etat et de gouvernement, se tiendra à l'occasion de la deuxième édition de "Tech for good", conférence qu'Emmanuel Macron avait initiée l'an dernier en invitant les grands de la technologie mondiale, comme Mark Zuckerberg le patron de Facebook, à discuter des contributions de la numérisation et de l'informatisation au bien commun.

Elle se déroulera à la veille de l'ouverture du salon international des start-up et de l'innovation Vivatech, qui avait rassemblé 100.000 visiteurs à la porte de Versailles en 2018.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern s'est mobilisée depuis l'attentat de Christchurch pour demander aux plateformes numériques de retirer les contenus relevant de l'extrémisme violent. Elle a souligné fin mars que les solutions devaient être trouvées au niveau mondial car "ces plateformes sont internationales".

Facebook a annoncé qu'il allait élargir les interdictions de contenus autour de l'auteur de la tuerie et bannir l'apologie du "nationalisme" ou du "séparatisme" blancs.

Les autorités sri-lankaises ont pour leur part bloqué les réseaux sociaux après les huit attentats qui ont fait dimanche plus de 320 morts et 500 blessés, revendiqués par le groupe Etat islamique.

L'an dernier au salon VivaTech, Emmanuel Macron avait annoncé son intention de "faire de la France le pays qui invente la régulation" de la nouvelle économie pour "réconcilier la technologie et le bien commun".

Toutes les actualités

Le débarquement en Normandie et l'’Opération Dragoon

Le débarquement en Normandie et l'’Opération Dragoon
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:00 0:00

Russie : un Airbus atterrit d'urgence dans un champ de maïs, les pilotes salués en "héros"

Une sculpture représentant un aigle à deux têtes, symbole national de la Russie, est exposée devant un drapeau national russe en berne sur le toit du musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg, le 1 novembre, 2015.

Les Russes saluaient en "héros" les pilotes d'un Airbus A321, qui a effectué jeudi un atterrissage d'urgence spectaculaire dans un champ de maïs avec 233 personnes à son bord, après avoir percuté un vol de mouettes.

En début de matinée, l'appareil de la compagnie aérienne russe Ural Airlines a décollé de l'aéroport de Joukovski, dans la banlieue de Moscou, à destination de Simféropol, capitale de la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en 2014 par la Russie.

Mais au décollage, l'avion à bord duquel se trouvaient 226 passagers et sept membres d'équipage "a percuté un vol de mouettes", dont plusieurs se sont retrouvées dans les moteurs de l'Airbus provoquant "d'importantes perturbations dans leur fonctionnement", selon l'Agence fédérale d'aviation Rosaviatsia.

L'équipage de l'avion a alors décidé d'atterrir d'urgence "dans un champ de maïs (...) situé à plus d'un kilomètre de la piste de décollage, sans train d'atterrissage", a expliqué l'agence, en soulignant qu'"aucun incendie ne s'est déclaré à bord".

L'incident a fait 74 blessés dont 19 enfants, selon les services de secours. La plupart d'entre eux ont reçu une assistance médicale avant d'être renvoyés chez eux, tandis qu'une femme de 69 ans a été hospitalisée, a précisé le ministère de la Santé.

- "Savoir-faire fantastique" -

"Félicitons les pilotes, des héros qui ont sauvé des vies et qui ont fait atterrir l'avion", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, tandis que le Premier ministre Dmitri Medvedev a demandé qu'ils soient décorés.

"Grâce au professionnalisme de l'équipage et à ses actes coordonnés, l'atterrissage n'a pas abouti à des conséquences tragiques", s'est de son côté félicitée la compagnie aérienne Ural Airlines, basée à Ekaterinbourg dans l'Oural.

"L'équipage de la compagnie de l'Oural a fait preuve d'un savoir-faire fantastique et de maîtrise de soi", s'est enthousiasmé sur Instagram le gouverneur de la région, Evgueni Kouïvachev. Le commandant de bord Damir Ioussoupov, originaire d'Ekaterinbourg, et son équipe "ont sauvé 233 vies. Ce sont des héros", a-t-il souligné.

Les pilotes ont également été remerciés dans de nombreux messages sur les réseaux sociaux, envoyés par les passagers de l'avion.

"Je suis reconnaissant aux pilotes autant qu'à Dieu, parce que nous avons atterri et parce que nous ne nous sommes pas écrasés", a écrit l'un d'entre eux sur Twitter.

"Tout le monde est vivant! Le pilote est un génie!" a déclaré au quotidien populaire Komsomolskaïa pravda une autre passagère, Olga, en affirmant que l'atterrissage d'urgence réussi avait été salué par des "applaudissements".

L'équipage a "aidé à évacuer et se souciait entièrement de nos vies. Il me semble que grâce à cela, tout a bien fini pour nous", a raconté à l'agence Ria Novosti Ekaterina Svetchnikova, une autre passagère de l'A321.

- Les décharges en cause? -

Une enquête a été ouverte après cet incident et une commission spéciale du Comité intergouvernemental d'aviation (MAK), chargé d'enquêter sur les accidents aériens en Russie, a été créée pour en étudier les circonstances.

Certains experts ont pointé du doigt le problème des ordures à Moscou, où se sont multipliées ces dernières années les décharges illégales, parfois situées à côté des aéroports et qui attirent toutes sortes d'oiseaux.

"Le problème avec les oiseaux est énorme", relève ainsi l'expert en sécurité aérienne Alexandre Romanov auprès de Ria Novosti. "Il est lié notamment aux décharges ouvertes en violation de toutes les règles."

Selon les riverains, il existe une décharge illégale, située entre l'aéroport de Joukovski et la rivière Moskova, où des mouettes se réunissent en permanence. Une enquête sur cette décharge a également été ouverte, selon l'agence publique TASS.

Les autorités locales ont pourtant nié qu'un tel site se trouve près de l'aéroport, assurant que le plus proche avait été fermé en 2012 et que les oiseaux ne s'y rassemblent plus faute de nourriture, malgré une demande officielle du ministère de l'Ecologie de vérifier les environs.

La gestion des déchets est un problème criant en Russie, où plus de 90% des 70 millions de tonnes annuelles d'ordures ménagères finissent dans des décharges, notamment à Moscou où tous les sites sont saturés jusqu'à en devenir dangereux pour les populations avoisinantes.

Malgré de nombreuses manifestations de mécontentement et une réforme entrée en vigueur le 1er janvier, les autorités traînent à prendre le problème au sérieux.

Six pays acceptent d'accueillir des migrants de l'Open Arms, Salvini contrecarré

Les migrants à bord du navire humanitaire espagnol Open Arms dans la mer Méditerranée, le 9 août 2019.

Six pays de l'UE sont prêts à accueillir une partie des 147 migrants embarqués sur le navire humanitaire de l'ONG Proactiva Open Arms, actuellement devant l'île italienne de Lampedusa, au moment où l'autorité de Matteo Salvini, tenant d'une ligne dure envers les migrants, est battue en brèche.

"La France, l'Allemagne, la Roumanie, le Portugal, l'Espagne et le Luxembourg viennent à peine de m'indiquer qu’ils sont prêts à recevoir des migrants", a annoncé jeudi le Premier ministre italien Giuseppe Conte dans une lettre ouverte adressée à M. Salvini, ministre italien de l'Intérieur.

"Encore une fois, mes homologues européens nous tendent la main", s'est félicité M. Conte, en critiquant très durement sur ce dossier M. Salvini, qui appelle depuis jeudi dernier à sa destitution.

Le pouvoir de Matteo Salvini, chef de La Ligue (extrême droite) et actuel vice-Premier ministre, se trouve affaibli depuis qu'il a fait voler en éclat jeudi dernier son alliance gouvernementale, formée depuis 14 mois avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, anti-système). Le sort du navire Open Arms en était l'illustration jeudi.

"J'ai décidé de ne pas signer le nouveau décret du ministre de l'Intérieur destiné à empêcher l'entrée, le transit et l'arrêt dans les eaux territoriales du bateau de l'ONG Open Arms", a stipulé jeudi la ministre de la Défense italienne Elisabetta Trenta.

Le ministre de l'Intérieur, qui réclame une rotation en Europe des ports de débarquement, avait signé début août un décret interdisant, au nom de la défense de l'ordre public, les eaux italiennes à l'Open Arms.

Une décision prise par un tribunal administratif, suite à un recours d'Open Arms, a toutefois suspendu mercredi ce premier décret.

Dans la foulée, Matteo Salvini a signé un nouveau décret pour barrer la route au bateau.

Les décrets de M. Salvini doivent notamment être signés par la ministre de la Défense, qui se trouve précisément être membre de M5S, une formation qui n'entend de toute évidence plus suivre ses ordres après avoir été lâchée.

- "Humanité" -

"J'ai pris cette décision motivée par de solides raisons légales, en écoutant ma conscience. Nous ne devons jamais oublier que derrière les polémiques de ces derniers jours, il y a des enfants et des jeunes qui ont souffert de violences et d'abus de tous types. La politique ne peut jamais perdre de vue l'humanité", a expliqué jeudi Elisabetta Trenta dans son communiqué.

La veille, elle avait déjà dépêché deux navires pour escorter l'Open Arms, dans un souci d'évacuer les 32 mineurs qui ont déjà passé deux semaines à bord.

Réagissant sur les réseaux sociaux jeudi, Matteo Salvini lui a vertement rétorqué: "humanité ne signifie pas aider les trafiquants et les ONG".

"C'est grâce à ce concept présumé +d'humanité+ que dans les années de gouvernement démocrate, l'Italie est devenue le camp de réfugiés de l'Europe", a-t-il assené, jugeant que "l'humanité c'est investir sérieusement en Afrique, certainement pas d'ouvrir les ports italiens".

M. Salvini est crédité de 36 à 38% d'intentions de vote et sa popularité a été alimentée par sa ligne dure sur les migrants illégaux. Reste qu'un front politique est en train de se former contre lui, par le biais inattendu d'une alliance entre son ex-partenaire M5S et le Parti démocrate (centre gauche).

Proactiva, qui avait assuré la veille qu'elle n'envisageait pas d'accoster de force, a précisé jeudi que les migrants à bord "savent qu'il n'y a pas de port pour eux, mais voir la terre ferme les calme".

L'Ocean Viking, le navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) qui cherche également un port pour plus de 350 migrants, se dirigeait jeudi vers le nord et se trouvait bien au-delà de Lampedusa et de Malte.

Débarquement de Provence: Macron demande aux maire d'honorer les combattants africains

Le président Emmanuel Macron en Afrique le 11 juillet, 2019

Le président Emmanuel Macron a lancé jeudi un appel aux maires de France, lors des célébrations du 75e anniversaire du débarquement de Provence, les invitant à honorer les combattants africains en baptisant rues et places des communes françaises.

"Je lance aujourd'hui un appel aux maires de France pour qu'ils fassent vivre, par le nom de nos rues et de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces hommes qui rendent fiers toute l'Afrique et disent de la France ce qu'elle est profondément: un engagement, un attachement à la liberté et à la grandeur, un esprit de résistance qui unit dans le courage", a lancé le chef de l'État lors de son discours.

Emmanuel Macron s'exprimait à Saint-Raphaël (sud-est), lors d'une cérémonie de commémoration du débarquement de Provence du 15 août 1944, à la nécropole nationale de Boulouris où reposent 464 combattants de la 1e armée française.

Traditionnellement, cet anniversaire est l'occasion de saluer la contribution des soldats des anciennes colonies françaises à la Libération, notamment d'Afrique du Nord et subsaharienne.

"La très grande majorité des soldats de la plus grande force de l'armée française de la libération venaient d'Afrique: Français d'Afrique du Nord, pieds noirs, tirailleurs algériens, marocains, tunisiens, zouaves, spahis, goumiers, tirailleurs que l'on appelait sénégalais mais qui venaient en fait de toute l'Afrique subsaharienne, et parmi eux des Guinéens, des Ivoiriens", a énuméré M. Macron.

"Ces combattants africains, pendant nombre de décennies, n'ont pas eu la gloire et l'estime que leur bravoure justifiait. La France a une part d'Afrique en elle. Et sur ce sol de Provence, cette part fut celle du sang versé", a-t-il encore souligné, devant un parterre d'anciens combattants et anciens résistants.

"Ils ont fait l'honneur et la grandeur de la France. Mais qui se souvient aujourd'hui de leur nom, de leur visage ?", a-t-il dit.

"Ils sont des milliers à s'être sacrifiés pour défendre une terre lointaine, une terre souvent inconnue, une terre jusqu'alors jamais foulée, une terre à laquelle ils ont à jamais mêlé leur sang", a poursuivi le chef de l'État, devant son prédécesseur Nicolas Sarkozy, ainsi que les présidents ivoirien Alassane Ouattara et guinéen Alpha Condé.

Ce dernier a pour sa part insisté sur la "mémoire partagée du peuple français et africain", en soulignant que sans "le sacrifice" des combattants africains, "notre humanité ne continuerait pas à se battre pour la paix".

Les 75 ans du débarquement de Provence

Les 75 ans du débarquement de Provence
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:32 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG