Liens d'accessibilité

Lukaku fait sauter la banque, avant un retour de Rooney au bercail ?


Romelu Lukaku, 25 mars 2017.

La Premier League affole les compteurs: Manchester United a trouvé "un accord" avec Everton pour Romelu Lukaku, dont le transfert évalué à un minimum de 75 millions de livres (85 M EUR) deviendrait le plus gros transfert jamais réalisé entre clubs anglais.

Selon les médias britanniques, l'accord pour le buteur de 24 ans comporterait des clauses pour une valeur de 15 millions de livres (17 M EUR). Le Guardian annonce même une transaction qui pourrait inclure le retour d'un Wayne Rooney, valorisé à 10 millions de livres (11 M EUR) à Everton, son club formateur.

La star mancunienne a d'ailleurs été aperçue samedi après-midi arrivant au centre d'entraînement des "Toffees", selon les images des caméras de la chaîne Sky Sports.

Si l'arrivée de Rooney venait à être confirmée, la valorisation du transfert approcherait alors les 100 millions de livres (113 M EUR). Du jamais vu, aussi bien en Angleterre que sur la planète foot.

Si Chelsea, l'ancien club du Belge, a transmis une offre équivalente, selon les journaux anglais, les champions d'Angleterre en titre n'ont pas le pouvoir d'attraction de ManU, le club le plus riche du monde.

Les montants colossaux marquent en tout cas une nouvelle ère du foot anglais, porté par l'entrée en vigueur des nouveaux droits TV. La Premier League a redistribué 2,7 milliards d'euros à ses 20 pensionnaires au terme de la saison 2016-2017.

Le deal, encore "sous réserve de conditions médicales et personnelles" a précisé Manchester United, qu'il intègre ou pas la composante Rooney, rejoint le top 5 des joueurs les plus chers du monde derrière Gonzalo Higuain (de Naples à la Juve pour 90 M EUR en 2016), Cristiano Ronaldo (de Manchester United au Real Madrid pour 94 M EUR en 2009), Gareth Bale (de Tottenham au Real Madrid pour 99,7 M EUR en 2013) et Paul Pogba (de la Juve à Manchester United pour 105 M EUR en 2016).

- 'A demain à l'entraînement' -

L'attaquant à 25 buts la saison passée en Premier League supplanterait Neymar (passé de Santos à Barcelone pour 83,3 M EUR en 2013) dans ce classement officieux et son transfert deviendrait la transaction la plus chère entre deux clubs anglais devant celui de Fernando Torres (vendu par Liverpool à Chelsea, pour près de 57 M EUR en 2011).

Lukaku va retrouver chez les "Red Devils" son ami Pogba, avec qui le Belge partage pour la deuxième année consécutive des vacances aux États-Unis.

Pogba a d'ailleurs posté sur Instagram un commentaire de bienvenue: "A demain à l'entraînement @rlukaku9 #bienvenue".

Outre leurs séjours à Miami puis Los Angeles, où les "Red Devils" entament leur intersaison, les deux joueurs partagent le même célèbre super-agent Mino Raiola.

D'un point de vue sportif, tout semble parfait pour les deux parties. José Mourinho, qui a connu Lukaku chez les "Blues", tient enfin son attaquant de pointe, une version plus jeune et tout aussi gaillarde de la méga-vedette Zlatan Ibrahimovic.

Formé à Anderlecht, Lukaku a rejoint l'Angleterre en 2011 à Chelsea. Lukaku avait quitté Londres en 2014 contre 32 M EUR pour obtenir un temps de jeu conséquent chez les "Toffees".

- Et Rooney ? -

Celui qui a inscrit 20 buts en 59 sélections avec la Belgique avait refusé une revalorisation salariale record d'Everton. Il s'était ensuite justifié dans la presse, visant l'absence d'Everton en Ligue des champions, la compétition reine dans laquelle ManU s'apprête à faire son retour. "Je ne veux pas rester au même niveau, je veux progresser et je sais où je veux le faire", avait-il expliqué.

Reste à déterminer si l'accord entre les deux clubs anglais contient un lien Rooney-Lukaku.

Les versions divergent selon les médias.

L'ex-enfant chéri du foot anglais a déjà déclaré que la seule équipe anglaise qu'il pourrait rejoindre est Everton, où il s'est révélé, adolescent, avant de rejoindre les "Red Devils" en 2004 pour 30,7 millions d'euros.

Il faut dire que tout pointe vers une sortie. L'international anglais aux 119 sélections (53 buts), âgé de 31 ans, a connu une saison difficile.

Poussé sur la touche par José Mourinho, Rooney a très peu joué pour la première saison du Portugais à la tête des Red Devils. L'attaquant a logiquement perdu sa place en équipe d'Angleterre.

En mai, Rooney avait ouvert la porte à un départ: "Je veux rester à Manchester United, bien sûr, j'y suis depuis 13 ans, mais je veux jouer au football..."

Le départ du joueur, à un an de la fin de son contrat, soulagerait d'ailleurs tout le monde: à commencer par les finances du club mancunien qui lui verse un salaire annuel de près de 14,8 millions d'euros. Même en Premier League, c'est une somme.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG