Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Liverpool prêt pour le Real


Mohammed Salah, joueur de Liverpool, lors du match contre Brighton, le 13 mai 2018.

Liverpool se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions grâce à une victoire aisée face à Brighton, lors de la 38e et dernière journée de Premier League, disputée dimanche, avant d'affronter le Real en finale de C1, Arsène Wenger fait ses adieux à Arsenal, pendant que Manchester City passait à la puissance 100.

Le finaliste de la Ligue des Champions – le 26 mai face au Real Madrid – a dominé de bout en bout Brighton (4-0), et finit la saison invaincu à Anfield Road. Cette victoire carré lui permet de s'adjuger la quatrième place et de s’assurer de disputer la prochaine Ligue des Champions.

Mohamed Salah, qui avait été élu quelques heures plus tôt meilleur joueur de la saison en Premier League, s’est de nouveau illustré en marquant son 32e but en 38 matches de Premier League, un record.

>> Lire aussi : Salah nommé meilleur joueur de Premier League

Malgré quelques blessés majeurs (notamment Can et Oxlade-Chamberlain), Liverpool peut préparer son match de Kiev dans les meilleures conditions.

Pas de C1 la saison prochaine pour Chelsea

Après avoir concédé le match nul face à Huddersfield (1-1) en milieu de semaine, Chelsea a explosé à Newcastle (3-0) et ne pourra donc pas disputer la prochaine Ligue des Champions. Le bilan de cette saison qui a suivi le titre de champion d’Angleterre est forcément mitigé pour Antonio Conte. Les Blues ont été réguliers et performants, mais ont souvent manqué d’efficacité en attaque, que ce soit en Premier League ou en Ligue des Champions face à Barcelone (1-1, 0-3).

L’ampleur de cette défaite est inquiétante pour le club ouest-londonien, qui a encore un objectif majeur avec la finale de Cup, la semaine prochaine, face à Manchester United.

Quel que soit le résultat de cette finale à Wembley, l’avenir d’Antonio Conte est toujours plus compromis. Il a lui-même implicitement laissé entendre à plusieurs reprises qu’il ne s’inscrivait plus dans les futurs projets de Chelsea.

Dernier banc pour Wenger

Après avoir été honoré par l’Emirates Stadium en semaine, Arsène Wenger a vécu son dernier match sur le banc d’Arsenal, à Huddersfield. Au-delà de la victoire anecdotique (0-1), qui confirme la sixième position au classement, qualificative pour la prochaine Ligue Europa, le Français a de nouveau reçu un vibrant hommage, probablement inédit pour un entraîneur.

Deux avions ont survolé le Kirklees Stadium avec une banderole figurant son visage et les messages "Merci Arsène, we’ll miss you too" et "One Arsene Wenger, Arsenal legend".

Le public de Huddersfield l’a aussi chaleureusement applaudi à la 22e minute du match pour saluer ses vingt-deux années à la tête du club londonien, pendant qu’un autre message, "Merci Arsène", défilait sur les panneaux publicitaires.

Wenger est resté impassible, les bras croisés, tendu comme si un trophée était en jeu. Il a commencé à regagner lentement les vestiaires quelques secondes avant le coup de sifflet final, comme pour choisir lui-même son moment.

L’Alsacien quitte le club avec un bilan respectable de trois titres de champion d’Angleterre et sept Cups, mais aucune Coupe d’Europe.

Top 100 pour Manchester City

Champion d’Angleterre depuis plusieurs semaines déjà, Manchester City a attendu la quatrième minute du temps additionnel pour décrocher la victoire à Southampton (0-1, but de Gabriel Jesus) et atteindre la barre mythique des 100 points. Aucune équipe n’est parvenue à marquer autant de points dans l’histoire de l’élite, même dans les championnats à 42 journées.

La formation de Pep Guardiola est aussi la seule des grandes ligues européennes à y parvenir cette saison, ce qui suggère que son élimination au stade des quarts de finale de Ligue des champions, face à Liverpool (0-3, 1-2) relevait davantage de l’accident, ou de la fatigue, que de la logique.

Match de folie à Tottenham

A retenir également un scénario extraordinaire à Wembley, où les Spurs, menés 1-3 au retour des vestiaires face à Leicester, ont renversé la vapeur dans une seconde période éblouissante (5-4)

L’entraîneur français Claude Puel, dont l’avenir à la tête des Foxes est très incertain, n’a pas forcément marqué des points ce dimanche.

Avec AFP

Voir les commentaires (5)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG