Liens d'accessibilité

Liqueur de Noël à l'aftershave au Pakistan: 39 morts


Des Pakistanais s’abritent temporairement dans des tentes sur un terrain sec pendant l'inondation qui affecte la région de Sukkur, Pakistan, 04 août 2015. epa/ WAQAR HUSSEIN

Le bilan de l'intoxication à l'alcool frelaté du week-end de Noël au Pakistan s'est alourdi vendredi à 39 morts, dont deux des quatre personnes soupçonnées d'avoir confectionné le breuvage à base de lotion après-rasage.

Le drame s'est produit la veille de Noël, samedi, dans un quartier chrétien de Toba Tek SinghCcity, à environ 300 km au sud de la capitale Islamabad, lorsque des dizaines de personnes ont consommé un liquide toxique fabriqué localement.

"Le bilan est maintenant de 39 morts", a indiqué à l'AFP le responsable de l'enquête. Police et hôpitaux font également état de 121 autres personnes intoxiquées, dont 23 sont encore hospitalisées. La plupart des morts, a précisé la police, sont des chrétiens.

"Quatre personnes ont été identifiées comme ayant préparé et distribué la liqueur", avait indiqué mercredi Atif Imran. Ils en ont eux-mêmes consommé, et deux d'entre eux sont morts. L'un des quatre, interpellé par la police, a admis avoir préparé le breuvage à partir de 20 litres de lotion après-rasage et d'autres produits chimiques.

La vente d'alcool est interdite à la majorité musulmane au Pakistan, mais les chrétiens et les étrangers non-musulmans peuvent obtenir un carnet leur permettant l'achat d'alcool, à des prix assez élevés.

De nombreuses personnes distillent elles-mêmes des boissons alcoolisées bon marché à domicile et consomment des liquides toxiques, ce qui se traduit par de fréquents accidents.

Onze chrétiens pakistanais sont décédés en octobre après avoir consommé de l'alcool frelaté et au moins 23 personnes avaient péri pour les mêmes raisons en mars dans le sud du pays.
Avec AFP

XS
SM
MD
LG