Liens d'accessibilité

Présidentielle au Liberia : le candidat arrivé troisième veut le remplacement de la commission électorale


Charles Walker Brumskine, candidat à la présidentielle du Libéria en 2017 et chef du Parti de la Liberté (LP), s'exprime lors d'un entretien avec Reuters à Monrovia, au Libéria, le 8 octobre 2017.

Le candidat arrivé troisième à la présidentielle libérienne, Charles Brumskine, et qui se plaint d'irrégularités dans le processus électoral, demande que les membres de la commission électorale nationale (NEC) soient remplacés.

"Ce n'est pas possible que la NEC puisse assurer une élection libre et juste (...) nous allons demander son remplacement", a-t-il déclaré jeudi à l'AFP.

"Il n'est pas question que Jerome Korkoya (le président de la NEC) soit autorisé à organiser des élections dans ce pays", a-t-il poursuivi.

Le parti de ce candidat est l'une des trois formations politiques qui ont contesté les résultats du premier tour du 10 octobre.

L'audience prévue jeudi de la Cour suprême du Liberia sur ces allégations d'irrégularités, avec la présence des membres de la NEC, a été reportée à vendredi.

George Weah, 51 ans, était arrivé largement en tête du premier tour du 10 octobre avec 39% des voix, devant Joseph Boakai, 72 ans, qui avait obtenu 29,1% des suffrages. Charles Brumskine avait obtenu 9,6 %.

Le déroulement du premier tour a été salué comme largement crédible par les observateurs nationaux et internationaux malgré certaines irrégularités et de long retards relevés dans certaines bureaux de vote.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG