Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Libération de onze opposants en Ethiopie


Le Premier ministre sortant, Haileamariam Dessalegn, à droite, embrasse son successeur Abiy Ahmed, à Addis Abeba, Ethiopie, 2 avril 2018.

Onze opposants dont des journalistes et des blogueurs, ont été libérés jeudi après avoir été arrêtés en mars sous le régime de l'état d'urgence, a annoncé l'un de leurs proches.

"Ils sont libres", a déclaré Atnafu Berhane du collectif de blogueurs Zone 9, régulièrement poursuivis en raison de leurs messages antigouvernementaux.

Parmi les opposants libérés figurent notamment deux blogueurs, Befekadu Hailu et Mahlet Fantahun, ainsi que le journaliste Eskinder Nega et l'homme politique Andualem Arage.

Les 11 opposants avaient été arrêtés fin mars et étaient depuis détenus sans jugement, sous le coup de l'état d'urgence instauré après la démission surprise du Premier ministre, Hailemariam Desalegn.

>> Lire aussi : Plus de 1.100 personnes arrêtées depuis l'état d'urgence en Ethiopie

Le pouvoir avait dès le lendemain de la démission de M. Hailemariam réinstauré l'état d'urgence, pendant lequel plus de 1.100 personnes ont été arrêtées, y compris des membres de l'opposition libérés quelques mois plus tôt à la faveur d'une amnistie de masse.

Hailemariam a été depuis remplacé par Abiy Ahmed. M. Abiy, 42 ans et issu de l'ethnie oromo à l'origine d'un mouvement de contestation antigouvernementale sans précédent depuis la prise du pouvoir par l'actuel régime en 1991, a été désigné fin mars par la coalition au pouvoir pour prendre la tête de l'exécutif éthiopien.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG