Liens d'accessibilité

Les magistrats poursuivent leur grève au Tchad


Les magistrats du Tchad saluant le ministre de la justice Pr Mahamat Hassan, N’Djamena, Tchad, 11 septembre 2017. (VOA/André Kodmadjingar)

Les magistrats du Tchad durcissent leur position après une semaine de grève sèche pour exiger du gouvernement de meilleurs conditions de vie et de travail sans compromis.

Réunie en assemblée générale lundi matin au palais de Justice de N'Djamena, les deux syndicats - le Syndicat des magistrats du Tchad et le Syndicat autonome des magistrats du Tchad - reconduisent leur débrayage pour deux semaines dans toutes les juridictions du Tchad.

Les magistrats s’inquiètent du sort qui sera réservé à leur collègue Gonga Arrafi, secrétaire général du syndicat des magistrat du Tchad.

Le magistrats a été convoqué le vendredi 3 novembre par le conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature, dont son mandat est arrivé à terme depuis plus deux ans et dont le renouvellement est demandé par les Syndicats car évolue, selon eux, dans "l'illégalité".

André Kodmadjingar, correspondant à N'Djamena

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG