Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Parmi les jeunes camerounais, des pro-Trump et des pro-Biden


Des jeunes étudiants dans la cour d’une université privée à Yaoundé le 29 octobre 2020. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

L'élection présidentielle américaine ne laisse pas les Camerounais indifférents. La campagne électorale, les débats télévisés sont suivis sur place de près à travers différentes plateformes.

Alors que la campagne pour l'élection présidentielle entre dans sa dernière ligne droite aux États-Unis, à des milliers de kilomètres de là, à Yaoundé, la capitale du Cameroun, les jeunes débattent de leur candidat préféré.

Une partie de la jeune génération qui croit au rêve américain et aux partenariats nord-sud ne cache pas sa préférence pour un président américain favorable aux flux migratoires au terme du scrutin du 3 novembre prochain.

"Nous voulons quelqu’un qui va permettre aux étudiants, aux chercheurs, à ceux-là qui veulent acquérir les connaissances technologiques de pouvoir entrer aux Etats-Unis et pour ça, le candidat Donald Trump n'est pas la personne indiquée", soutient Jean Marc, étudiant en pétrochimie à l’Université catholique Jean Paul II.

Corine, qui fréquente la même université, manifeste un intérêt similaire. La jeune étudiante souhaite que le futur président américain "prône l’immigration pour permettre aux jeunes africains et aux Camerounais de poursuivre leurs études".

Aristide, un étudiant en informatique à l’Institut supérieur Siantou, s’est passionné pour les deux débats télévisés ayant mis aux prises le président sortant Donald Trump, candidat du parti républicain, et son adversaire démocrate, l'ancien vice-président démocrate Joe Biden.

"Je l’ai ai a regardés malgré l'heure tardive et j’ai pu me faire une idée des priorités des deux adversaires durant leur prochain mandat. Donald Trump est plus axé sur la puissance américaine par contre l’autre candidat Joe Biden est focalisé sur la famille", confie-t-il à VOA Afrique.

Un mouvement pro-Trump

Fondé par André Marie Dibamou, le mouvement ​"TRUMP AFRICAN SUPPORTERS" (supporters africains de Trump) existe depuis 2015. Le Camerounais est l'auteur d'un récent ouvrage intitulé "Le phénomène Trump et l'effondrement de l'ordre établi".

"Malgré la pandémie du Covid -19, malgré son âge, malgré 'le Trump bashing', le dénigrement de Trump, et tout ce que vous pouvez imaginer, le président continue de séduire, y compris en Afrique", argumente avec enthousiasme l’internationaliste camerounais.

Ce dernier défend une campagne électorale impeccable de Trump avec des surprises qui augurent, selon lui, d’une belle victoire.

L’âge des présidentiables américains

Certains clichés de la campagne pour la présidentielle américaine laissent d'autres Camerounais interrogateurs: les soupçons de trucage du scrutin, les invectives et autres envolées oratoires, ou encore l’âge avancé des deux candidats.

"On a souvent tendance à dire qu’en Afrique ce sont les vieux qui dirigent, mais quand on regarde l'âge des candidats aux Etats-Unis, ça me fait sourire", ironise Désiré Ayang, un étudiant en master.

Marie madeleine, une commerçante au marché central à Yaoundé, établit le parallèle avec le Cameroun: "on dit souvent que notre président au Cameroun est vieux, mais quand on voit les Etats-Unis qui passent pour être les modèles avec un président âgé, on se pose la question si le pouvoir est seulement entre les mains des vieux?"

Jusqu'ici, les rapports entre l'administration Trump et le gouvernement de Paul Biya ont été parfois tendus, notamment sur les questions des droits de l'homme et de la crise anglophone.

XS
SM
MD
LG