Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le "roi du pain" à Kinshasa entendu par la justice


Des vendeuses avec des bassines de pain sur la tête à Kinshasa, RDC, 12 octobre 2012.

Le patron libanais de "Pain Victoire", la méga-boulangerie industrielle de Kinshasa, était entendu vendredi par la justice congolaise pour avoir refusé de "surseoir" à une augmentation du prix du pain que le ministre de l'Economie juge potentiellement dangereuse pour la "sécurité de l'Etat".

Assi Saheh, directeur général de "Pain Victoire", est entendu à Kinshasa par la justice sur ordre du ministre de l'Économie Joseph Kapika, a indiqué ce dernier sur la chaîne publique RTNC.

Le prix de la baguette est passé lundi de 200 à 300 francs congolais (0,12 à 0,18 dollars) dans la capitale congolaise où 80% des quelque 10 millions d'habitants travaillent dans le secteur informel pour quelque dollars par jour.

>> Lire aussi : Des sondages prédisent une victoire des opposants face aux pro-Kabila en cas d’élections en RDC

M. Kapika avait alors invité les boulangers à "surseoir à toutes augmentation de prix du pain" tout en leur demandant de lui "faire parvenir leurs structures des prix".

Dès mardi, les autres boulangeries sont revenues aux anciens prix, sauf "Pain Victoire", qui produit six millions de pains par jour pour Kinshasa et la province voisine du Kongo-central (sud-ouest).

"Pain Victoire" représente une institution kinoise avec son usine gigantesque et ses détaillants qui revendent pains, croissants et brioches dans des petites carrioles vitrées aux quatre coins de la ville.

"Je ne veux pas accepter que la sécurité de l'État soit mise à mal parce qu'un opérateur économique qui cherche à faire du bénéfice plantureux s'entête", a déclaré le ministre de l'Économie.

>> Lire aussi : Plus de 300 enfants "directement" affectés par les violences en 3 semaines en RDC

Depuis les pillages de 1991 et 1993, qui visaient aussi des biens de consommation, aucune émeute de la faim n'a été enregistrée à Kinshasa.

"Malgré ma rencontre avec le DG de +Pain Victoire+, il est resté droit dans ses bottes. Il s'est entêté", a déclaré le ministre.

"Je l'ai mis à la disposition des OPJ (officiers de police judiciaire) qui pourront l'envoyer au parquet après interrogatoire", a ajouté M. Kapika.

Le parquet n'a ni confirmé, ni infirmé à l'AFP cet interrogatoire.

>> Lire aussi : L'Ituri enterre "Sarkozy" et attend la "pax Kabila"

En RDC, le prix du pain obéit aux lois du marché comme les autres produits de première nécessité.

La boulangerie "Pain Victoire" est une des filiales de Congo-Futur, grand groupe libanais installé en RDC au début des années 2000.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG