Liens d'accessibilité

Le président de la Fédération bissau-guinéenne de foot poursuivi pour "coups et blessures"


Des supporters bissau-guinéens aux stade de l'amitié de Libreville, Gabon le 14 janvier 2017

Le président de la Fédération de football de Guinée-Bissau, député dissident du parti au pouvoir, a été placé sous contrôle judiciaire et doit comparaître le 3 novembre pour "coups et blessures" portés à un voisin de quartier, a t-on appris mardi de source judiciaire.

Manuel Lopes Nascimento, député du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), dirige depuis une dizaine d'années la Fédération nationale de football.

Il fait partie des 15 députés du parti au pouvoir exclus de cette formation à la suite des turbulences politiques nées de la destitution en août 2015 par le président José Mario Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du PAIGC, auquel M. Vaz appartient également.

Il est reproché à M. Nascimento d'avoir, il y a deux ans lors d'une altercation, blessé à l'oeil son voisin de quartier, qui avait ensuite porté plainte.

Le député et président de la fédération de football ne s'est pas présenté à la justice depuis lors, malgré plusieurs convocations, selon la même source judiciaire.

M. Nascimento a été arrêté lundi soir par la police judiciaire et présenté mardi matin à un juge, qui l'a ensuite laissé repartir.

Placé sous contrôle judiciaire, il doit se présenter chaque lundi et vendredi au parquet. Son procès est prévu le 3 novembre.

Aucun lien n'a été établi mardi entre sa dissidence au PAIGC et ses démêlés judiciaires.

"Je suis satisfait de la mesure qui est un signe positif de l'application de la loi", a affirmé à la presse l'avocat du plaignant, Mussa Sanha.


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG