Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen veut deux mandats de plus


"Je veux continuer d'être élu Premier ministre pour deux autres mandats, qui ne dureront pas moins de dix ans" Hun Sen

Au pouvoir depuis plus de trente ans, le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, a annoncé mercredi souhaiter s'y maintenir dix années de plus, alors que se profilent les élections législatives de juillet 2018 et que le principal parti d'opposition a été dissous.

Ancien Khmer rouge, mouvement qu'il a quitté et contribué à chasser du pouvoir en 1979, Hun Sen est visé par les critiques de ceux qui l'accusent d'étouffer la société civile et de bâillonner les médias indépendants.

Dans un discours prononcé mercredi devant des milliers d'employés du secteur textile, Hun Sen, 65 ans, a dit vouloir exercer deux nouveaux mandats de 5 ans et prié son auditoire de voter l'année prochaine en faveur du Parti du peuple cambodgien (PPC), qu'il dirige.

"Je veux continuer d'être élu Premier ministre pour deux autres mandats, qui ne dureront pas moins de dix ans", a-t-il dit.

"J'espère que vous, ainsi que vos parents et grand-parents, s'ils sont encore en vie, ainsi que vos familles continueront de voter pour le PPC le 29 juillet 2018."

La Cour suprême cambodgienne a dissous en novembre le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), principale formation d'opposition, laissant la voie libre au Premier ministre pour prolonger plus encore son long règne au pouvoir.

Le tribunal a également interdit à 118 membres de l'opposition d'exercer des activités politiques pendant une durée de cinq ans. Le CNRP est accusé de conspirer pour renverser le gouvernement, ce qu'il dément.

Avec Reuters

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG