Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le président appelle les femmes à "abandonner" la contraception en Tanzanie


Un marché à Dar es Salaam, en Tanzanie, le 27 septembre 2013.

Connu pour ses prises de positions controversées, le président tanzanien John Magufuli a appelé les femmes à "abandonner" les moyens de contraception, estimant qu'il "est important de se reproduire".

"Vous avez du bétail, vous êtes de grands fermiers, vous pouvez nourrir vos enfants. Pourquoi alors recourir au contrôle des naissances?", a déclaré John Magufuli lors d'un discours prononcé dimanche, a rapporté le journal The Citizen sur son site internet.

"J'ai voyagé en Europe et ailleurs, et j'ai vu les effets néfastes du contrôle des naissances, certains pays font face à un déclin démographique, il leur manque de la main d'oeuvre", a-t-il ajouté, avant de conclure: "Il est important de se reproduire! Les femmes peuvent désormais abandonner les moyens de contraception".

L'ONU prédit que la population africaine doublera d'ici 2050 pour atteindre 2,5 milliards de personnes, menant à de nombreuses mises en garde contre une "bombe démographique" si la croissance économique et les créations d'emploi ne suivent pas le même rythme.

La Tanzanie compte quelque 60 millions d'habitants.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG