Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Le Nobel de physique attribué à trois Britanniques pour leurs recherches sur la matière

Les membres de l'Académie royale des sciences Nils Martensson, Goran K Hansson et Thomas Hans Hansson, sont assis sous la photographie des prix Nobel David Thouless, Duncan Haldane and Michael Kosterlitz, à Stockholm, Suède, le 4 octobre 2016.

Le prix Nobel de physique a couronné mardi les travaux de trois Britanniques expliquant, grâce à des modèles mathématiques, le comportement de matériaux "exotiques" qui permettraient dans un avenir plus ou moins proche de créer des ordinateurs surpuissants.

"Leurs découvertes ont permis des avancées dans la compréhension théorique des mystères de la matière et créé de nouvelles perspectives pour le développement de matériaux innovants", a écrit la Fondation Nobel.

"Leur découverte a entrainé une révolution conceptuelle. Ils ont introduit des idées nouvelles en physique qui ont, après, permis de donner lieu à des tas de nouvelles découvertes", explique à l'AFP, Laurent Levy, professeur de physique à l'université de Grenoble-Alpes.

David Thouless, 82 ans, né en Écosse, professeur émérite à l'université de Washington à Seattle (nord-ouest des États-Unis), a obtenu la moitié du prix, soit quatre millions de couronnes (417.000 euros).

L'autre moitié est partagée entre Duncan Haldane, 65 ans, né à Londres, qui enseigne à l'université de Princeton (New Jersey), et Michael Kosterlitz, également né en Écosse, en 1942, de l'université Brown à Providence (Rhode Island).

"La plupart des grandes découvertes surviennent de cette façon: elles vous tombent dessus et vous avez la chance de réaliser que vous êtes devant quelque chose de très intéressant", a déclaré Duncan Haldane à la fondation Nobel après l'annonce du prix.

"C'est si surprenant que vous mettez un moment à comprendre", a-t-il ajouté.

MM. Thouless, Haldane et Kosterlitz ont étudié les "isolants topologiques", une nouvelle forme de matériaux dont la connaissance a énormément progressé ces dix dernières années.

Ces matériaux superconducteurs et/ou superfluides recèlent potentiellement des applications révolutionnaires pour concevoir des ordinateurs quantiques.

Les grands groupes informatiques et les laboratoires de recherche travaillent depuis des années sur les ordinateurs quantiques, qui seraient beaucoup plus puissants que les ordinateurs actuels car capables d'utiliser des propriétés étonnantes des particules permettant d'échapper aux règles de la physique classique.

L'information la plus élémentaire des ordinateurs actuels est un "bit", forcément binaire (0 ou 1). Un ordinateur quantique utiliserait des "quantum bits" ou "qubits" capables d'avoir plusieurs valeurs en même temps, avec le potentiel de faire un grand nombre de calculs en parallèle, ce qui réduirait énormément le temps nécessaire pour effectuer une tâche.

Décryptage de codes secrets

La principale difficulté pour concevoir un tel ordinateur quantique est qu'il est particulièrement fragile: il faut isoler individuellement toutes ses particules des influences extérieures afin de préserver leur état quantique, ce qui nécessite des températures très basses, des chambres protégées contre les rayonnements électromagnétiques, etc.

Or les "isolants topologiques" ont la particularité de conserver leurs propriétés dans des états "étranges", notamment le froid extrême.

Premier de ces matériaux, le graphène a été isolé en 2004 par le Néerlandais Andre Geim, récompensé en 2010 par le prix Nobel de physique avec le Russo-Britannique Konstantin Novoselov.

Dix ans plus tard, une équipe européenne de chercheurs a réussi à créer du germanène, un cousin du graphène mais qui, contrairement à ce dernier qui se trouve à l'état naturel dans le graphite composant les mines de crayon, n'existe pas dans la nature.

Le graphène comme le germanène ou encore le silicène, synthétisé en 2012, sont obtenus à partir d'éléments de la même famille (respectivement le carbone, le germanium et le silicium).

Les gouvernements se sont aussi intéressés à l'ordinateur quantique en espérant décrypter rapidement n'importe quel code informatique protégeant des secrets bancaires, médicaux, des informations défense ou du monde des affaires.

Des documents divulgués par l'ancien consultant de l'Agence nationale de sécurité américaine américaine (NSA), Edward Snowden, ont révélé que celle-ci cherchait à créer un tel ordinateur.

En 2015, le Nobel de physique était allé au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur McDonald (Canada), qui avaient établi que les neutrinos, particules élémentaires, avaient une masse.

Le prix de physique est le deuxième de la saison Nobel après celui de médecine, attribué lundi au Japonais Yoshinori Ohsumi. Le biologiste a été récompensé pour son étude de la régénération cellulaire qui, en cas de dysfonctionnement, peut déclencher la maladie de Parkinson ou le diabète.

Suivront la chimie mercredi, la paix vendredi, le prix d'économie lundi et la littérature le 13 octobre.

Avec AFP

Toutes les actualités

Moscou suit de près les élections présidentielles américaines

Moscou suit de près les élections présidentielles américaines
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:59 0:00

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:26 0:00

Confinement dans certains pays européens à cause de la pandémie de covid-19

Confinement dans certains pays européens à cause de la pandémie de covid-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:18 0:00

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

L'ouragan Zeta a touché terre près de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane

Un panneau de campagne électorale se trouve dans un arbre alors que l'ouragan Zeta balaie la Nouvelle-Orléans, Louisiane, États-Unis, le 28 octobre 2020.

L'ouragan Zeta a touché terre mercredi après-midi près de La Nouvelle-Orléans,dans l'Etat américain de Louisiane, avec des vents allant jusqu'à 130 km/h, après avoir légèrement perdu en puissance, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Zeta, la 11e tempête portant un nom à frapper les Etats-Unis cette année, un record, a touché terre en temps qu'ouragan de catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5 à environ 100 kilomètres au sud de la Nouvelle-Orléans.

Les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane, particulièrement affectée cette saison.

Une alerte ouragan a été émise et s'étend sur plus de 300 kilomètres de la ville de Morgan City en Louisiane, jusqu'à la frontière entre le Mississippi et l'Alabama. Des ordres d'évacuation obligatoire ont été émis dans certaines régions côtières.

Outre les vents et les fortes pluies attendues, le NHC a également mis en garde contre les dangers posés par la montée des eaux de la mer: une alerte à la submersion côtière est en place pour toute une partie du littoral, avec une houle attendue à plus de 3 mètres.

Les habitants de La Nouvelle-Orléans, rodés à l'exercice, bouclaient les préparatifs mercredi avant l'arrivée de Zeta: provisions stockées, en prévision des coupures d'eau ou d'électricité, et maisons protégées par des sacs de sable ou du contreplaqué.

"Pour les gens qui habitent ici, ça fait juste partie du fait de vivre ici", a expliqué à l'AFP, Geoff Wallace, 60 ans. "Ce qui a de bien avec celui-là, c'est qu'il bouge vite."

Zeta se déplace en effet à une vitesse de 40 km/h, ce qui diminue les risques d'inondation sur La Nouvelle-Orléans. Cette dernière reste encore traumatisée par le passage de l'ouragan Katrina en 2005 qui avait eu le temps d'inonder 80% de la ville et de provoquer environ 1.500 décès en Louisiane.

"Il semble assez clair maintenant que Zeta frappera directement La Nouvelle Orléans. Finissez de vous préparer ce matin", a tweeté dans la matinée la maire de la ville, LaToya Cantrell. "Assurez-vous que vous avez de l'eau, de la nourriture et des médicaments pour tous les membres de votre foyer."

Le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards a pour sa part appelé les gens à rester chez eux, ajoutant sur Twitter que si "aujourd'hui a été dur, nous continuons à subir Zeta, chacun doit rester à l'écoute des consignes locales et suivre les couvre-feux là où ils sont déclarés".

Lors d'une interview radio, le gouverneur a précisé que 500.000 foyers étaient déjà privés d'électricité, donc 78% de la Nouvelle-Orléans, où son emblématique quartier Français a été totalement déserté.

Certaines zones côtières, particulièrement touchés, ont déclaré le couvre-feu.

Le président Donald Trump a approuvé mardi soir la déclaration d'état d'urgence pour la Louisiane, permettant de débloquer des moyens fédéraux, a annoncé la Maison Blanche.

L'ouragan Zeta, qui s'était formé sur la mer des caraïbes, avait touché terre lundi soir dans les environs de Ciudad Chemuyil, dans l'Etat de Quintano Roo au Mexique. Son passage n'y a pas fait de victimes, selon son gouverneur. Il avait ensuite été rétrogradé en tempête tropicale avant de reprendre de la puissance et de toucher les Etats-Unis.

La saison des ouragans, qui n'est pas encore terminée, est particulièrement intense cette année. A cause de l'épuisement de la liste des noms latins prévus, les météorologues ont commencé à les identifier avec l'alphabet grec.

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques, qui prévoient une augmentation de la proportion de cyclones de catégorie 4 et 5, les plus destructrices.

Voir plus

XS
SM
MD
LG