Liens d'accessibilité

Le mandat de l'opération navale Sophia prolongé jusqu'à fin 2018


Des migrants secourus et embarqués dans un canot gonflable lors de l’opération Sophia, au large de la côte libyenne, en Méditerranée, 29 mars 2016.

Les pays membres de l'Union européenne ont prolongé mardi jusqu'à fin 2018 le mandat de l'opération navale européenne Sophia, lancée en 2015 pour s'attaquer aux passeurs en Méditerranée, a indiqué le Conseil de l'UE dans un communiqué.

La mission "Sophia" participe également à la formation des garde-côtes libyens et de la marine libyenne et contribue à la mise en oeuvre de l'embargo des Nations unies sur les armes au large des côtes libyennes.

Son mandat, qui arrivait à échéance fin juillet, a été amendé par le Conseil, l'instance regroupant les pays de l'UE. Il prévoit notamment une possibilité accrue de partage des informations recueillies avec les autorités des Etats membres et les agences européennes compétentes.

Certains pays membres, dont l'Italie, ont émis des réserves sur les résultats de Sophia, dans un contexte d'arrivées continues sur les côtes italiennes, où ont débarqué plus de 93.000 migrants depuis janvier.

Depuis son lancement en 2015, la mission Sophia a "contribué à l'arrestation et au transfert aux autorités italiennes de 110 passeurs et trafiquants présumés", a indiqué le Conseil.

Elle a aussi "neutralisé 470 navires" et a contribué au sauvetage de près de 40.000 personnes en mer, a-t-il précisé.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG