Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Afrique

Le gouvernement sierra-léonais poursuivi pour mauvaise gestion des fonds de la lutte contre Ebola

Un agent de santé couvert d'un équipement de protection, examine des patients pour Ebola sous une tente de dépistage, à l'hôpital gouvernemental de Kenema situé dans la province de l'Est à environ 300 km de la capitale de Freetown, Sierra Leone, 11 août 2014

Deux employés sierra-léonais du secteur de la santé ont déposé plainte vendredi contre le gouvernement de leur pays, qu'ils accusent d'avoir mal utilisé les fonds accordés par la communauté internationale pour lutter contre l'épidémie de virus Ebola, provoquant selon eux des milliers de morts supplémentaires.

Les deux plaignants, dont l'identité n'a pas été dévoilée, ont été contaminé par le virus alors qu'ils soignaient des victimes d'Ebola, et ils ont déposé plainte auprès de la Cour de justice de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

L'épidémie d'Ebola a fait plus de 11.300 morts et contaminé près de 29.000 personnes entre 2016 et 2016, principalement en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, trois pays d'Afrique de l'Ouest.

>> Lire aussi : Inondations en Sierra Leone : 441 morts, la recherche des corps se poursuit

La Croix-Rouge a révélé début novembre que plus de 5 millions d'euros avaient été détournés en Afrique de l'Ouest, avec la complicité de ses employés, à partir des fonds versés pour lutter contre l'épidémie d'Ebola entre 2014 et 2016.

Les plaignants "souffrent toujours des nombreuses conséquences physiques et psychologiques" du virus, de problèmes oculaires, musculaires, de maux de tête et d'estomac, selon le Centre for Accountability and Rule of Law, une ONG qui les a aidé à déposer leur dossier.

Ils cherchent à obtenir la création d'une commission nationale d'enquête sur les conséquences civiles et criminelles d'un mauvais usage des fonds alloués au secteur de la santé.

>> Lire aussi : Freetown menacée par les maladies après les inondations

Les autorités sierra-léonaises ont échoué à "respecter les protocoles de contrôle et de suivi", selon les deux plaignants, ce qui a entraîné selon eux "un plus grand nombre de décès".

Les décisions de la Cour de justice de la Cédéao ont un caractère contraignant pour ses quinze Etats membres, même si, en pratique, beaucoup d'entre eux ignorent ses décisions.

Avec AFP

See all News Updates of the Day

Le riz avarié dans le viseur des organisations de consommateurs

Un panier de riz dans la banlieue de Marlborough à Harare, le 18 octobre 2018.

En Côte d’Ivoire, les organisations de consommateurs réclament des poursuites judiciaires à l’encontre de tous ceux qui sont impliqués dans le débarquement du riz avarié au Port d’Abidjan : 18 milles tonnes de riz en provenance de la Birmanie, qui avait été refoulé aux ports de Conakry et de Lomé.

C’est l’indignation au sein des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire. Comment du riz avarié, refoulé aux ports de Conakry en Guinée, de Lomé au Togo et de Tema au Ghana, a-t-il pu se retrouver dans les entrepôts du port d’Abidjan à la mi-mars dernier ? Qui a bien pu autoriser le débarquement de ces 18 mille tonnes de riz avarié ?

Les organisations de consommateurs s'attaquent à la vente du riz avarié
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:48 0:00

Doukoua Godé, président de la Fédération Nationale des consommateurs de Côte d’Ivoire (FAC-CI), a donné l’alerte aux autorités ivoiriennes, suite à des informations reçues du Burkina Faso et du Togo.

Son organisation va demander au procureur de la République d’ouvrir une enquête sur cette affaire : "Nous allons demander au Procureur de la république de porter plainte contre tous les acteurs qui sont impliqués dans l’importation de ce riz à Abidjan.Les textes en Côte d’Ivoire prévoient que toute personne qui importe des produits de mauvaise qualité, des produits impropres à la consommation, doit être poursuivie".

La classe politique a également réagi. Nathalie Yamb du parti Lider, le parti de Mamadou Koulibaly, dénonce le débarquement de ce riz avarié au port d’Abidjan et se demande comment cela a-t-il pu se faire.

"Comment peut-on décharger à Abidjan un riz qui a été refoulé aux ports de Conakry, de Lomé et de Tema et qui n’était même pas destiné au port d’Abidjan ? Qui a pris la décision de faire rentrer ce riz en Côte d’Ivoire ? Ça doit être quelqu’un de très haut".

La contrebande d'or en Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:01 0:00

Nathalie Yamb déplore qu’aucune sanction n’ait jusque là été prise contre les responsables du débarquement de ce riz au port d’Abidjan :

"Je trouve ahurissant de la part du gouvernement que l’on puisse laisser entrer sur le territoire des cargaisons dangereuses de riz et que cela ne soit pas suivi de sanctions. Ni contre l’importateur, ni contre les douanes ni contre le port d’Abidjan".

Cette affaire en rappelle une autre, celle du Probo Koala, ce navire qui avait déversé en 2006 des déchets toxiques au port d’Abidjan.

"Malheureusement, on n’a pas tiré les leçons de ce mauvais souvenir qu’est le Probo Koala dont les conséquences sont encore visibles. Certaines personnes sont toujours malades du fait de ces déchets toxiques. On continue d’agir comme si rien ne s’était passé il y a quelques années", explique Doukoua Godé.

En dépit de l’opération de destruction commencée le 16 avril dernier, les organisations de consommateurs redoutent qu’une partie de ce riz avarié ne soit déjà sur le marché.

Les manifestants algériens ne lâchent pas

Les manifestants algériens ne lâchent pas
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:05 0:00

Premier désaccord à l'Assemblée nationale congolaise

Premier désaccord à l'Assemblée nationale congolaise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:15 0:00

Les organisations de consommateurs s'attaquent à la vente du riz avarié

Les organisations de consommateurs s'attaquent à la vente du riz avarié
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:48 0:00

Jeannine Mabunda, nouvelle présidente de l’Assemblée nationale en RDC

Jeannine Mabunda, nouvelle présidente de l’Assemblée nationale en RDC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:38 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG