Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le coordonnateur provincial d'un parti d'opposition porté disparu au Gabon


Des électeurs font la queue devant un bureau de vote à Libreville, Gabon, le 30 août 2009.

Le coordonnateur provincial d'un parti d'opposition dans l'ouest du Gabon est porté disparu depuis trois jours après avoir été menacé de mort, a annoncé son parti, à moins de deux semaines d'élections générales au Gabon.

"Le coordonnateur provincial de Rassemblement héritage et modernité (RHM) dans la province de l'Ogooué-Maritime, Yves Bouangas Issany, est porté disparu depuis le vendredi 21 septembre à 21 heures", selon un communiqué signé d'Alexandre Barro Chambrier, président du RHM.

"Nous avons porté plainte. La famille est préoccupée, nous sommes tous préoccupés. Il avait reçu des menaces de mort", a déclaré au téléphone à l'AFP M. Barro Chambrier. "Il est porté disparu depuis vendredi, la veille de notre arrivée à Port-Gentil pour le lancement de la pré-campagne samedi. La concomitance est trop flagrante pour qu'on ne voit pas une relation de cause à effet".

Le siège du RHM à Port-Gentil, deuxième ville du Gabon, avait été vandalisé le 18 septembre et l'opposant avait alors été menacé de mort, selon le communiqué.

Le RHM est un parti politique rassemblant de nombreux anciens membres du parti au pouvoir, le Parti démocratique gabonais (PDG), passés dans l'opposition.

Les élections législatives et locales - les premiers scrutins d'importance depuis la présidentielle de 2016 - sont prévues le 6 octobre. Le second tour des législatives aura lieu le 27 octobre.

La plupart des membres de l'opposition, qui avait boycotté le dernier scrutin en 2011, ont décidé de se présenter cette année.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG