Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Accord pour que Riek Machar redevienne vice-président de Salva Kiir au Soudan du Sud


Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, et le chef de l'opposition Riek Machar, à droite, se serrent la main lors des pourparlers de paix dans un hôtel à Addis Abeba, Ethiopie, 21 juin 2018.

Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud, jeune pays enfoncé dans une guerre civile depuis 2013, ont accepté samedi en Ouganda un accord de partage du pouvoir qui verra le chef rebelle Riek Machar retrouver son poste de vice-président, a annoncé le ministre soudanais des Affaires étrangères.

"L'accord prévoit qu'il y aura quatre vice-présidents: les deux qui sont déjà en poste, plus Riek Machar qui occupera le poste de premier vice-président. La quatrième vice-présidence sera attribuée à une femme issue de l'opposition", a affirmé Ahmed Al-Dierdiry, après une réunion des médiateurs à Kampala.

Le président du Soudan du Sud Salva Kiir et son grand rival Riek Machar ont accepté cette proposition, dont les détails doivent être discutés dans les prochains jours à Khartoum et au Kenya, a-t-il ajouté.

Cet accord survient alors que les Nations unies avaient donné aux parties en conflit jusqu'à fin juin pour parvenir à "un accord politique viable" sous peine de sanctions.

>> Lire aussi : Les belligérants sud-soudanais d'accord pour retirer leurs forces des "zones urbaines"

Il a été conclu samedi à l'issu d'une réunion organisée par le président ougandais Yoweri Museveni, en présence du président soudanais Omar el-Béchir.

Plusieurs précédents accords de cessez-le-feu ont volé en éclats, comme en 2016, l'année où M. Machar a fui son pays.

Deux ans après avoir obtenu son indépendance du Soudan, le Soudan du Sud s'est enfoncé dans une guerre civile en 2013 quand M. Kiir a accusé son ex vice-président, Riek Machar, de fomenter un coup d'Etat.

Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés. Des centaines de milliers de personnes ont trouvé refuge au Soudan, selon l'ONU.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG