Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Budget en baisse pour les opérations de paix de l'ONU


Le Conseil de sécurité de Nations unies, New York, 14 avril 2018.

Les membres des Nations unies sont parvenus dans la nuit de samedi à dimanche à un accord pour octroyer un peu moins de 7 milliards de dollars aux opérations de paix de l'ONU pour les douze mois à venir, un budget en baisse sur un an, selon des sources diplomatiques.

"Un accord a été obtenu sur des coupes de 122 millions pour un budget de 6,689 milliards de dollars", a indiqué une de ces sources sous couvert d'anonymat.

Le budget adopté l'année précédente était de 7,3 milliards de dollars.

L'ONU compte actuellement quelque 100.000 Casques bleus opérant dans le monde, au sein d'une quinzaine de missions.

L'accord, qui devait être entériné formellement dans la journée de dimanche par l'Assemblée générale de l'ONU, porte sur un montant global d'un peu plus de "6,689 milliards de dollars pour 2018-2019", a confirmé une autre source diplomatique.

Cela représente "122 millions de moins" que les recommandations faites par des experts auprès de l'ONU, a ajouté cette source.

>> Lire aussi : Les Etats-Unis exhortent les autres pays à payer plus pour les Casques bleus

La demande initiale du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres aux pays membres totalisait pour sa part 7,268 milliards.

Les missions les plus importantes et donc les plus gourmandes financièrement sont la Minus au Soudan du Sud, la Monusco en République démocratique du Congo et la Minusma au Mali, avec un coût pour chacune de plus d'un milliard de dollars.

- Coupes à faire -

Le nouveau budget annuel devait impérativement être approuvé au plus tard au 1er juillet pour permettre la poursuite des opérations onusiennes de paix dans le monde.

Des négociations ardues duraient depuis plusieurs jours, nuits blanches comprises, selon des diplomates, au sein de la commission spécialisée de l'ONU chargée des financements pour le personnel et les missions de paix de l'organisation.

Le budget de fonctionnement des Nations unies, adopté en décembre, est séparé du budget des opérations de paix qui lui fait l'objet d'une adoption en juin.

Lors des discussions sur les coupes, certains pays, selon des diplomates, ont cherché à rogner sur les luttes en faveur des droits de l'homme et contre les abus sexuels au sein des missions de paix, deux grandes priorités d'Antonio Guterres.

Selon une source diplomatique, "il semblerait que celles-ci demeurent limitées" toutefois dans les domaines concernés.

>> Lire aussi : Le budget de fonctionnement de l'ONU en baisse de 5% pour 2018-2019

"On a pu empêcher de nombreuses coupes dans les activités de protection des droits de l'homme et de lutte contre les abus sexuels", a-t-elle assuré.

"Il reviendra au secrétaire général de gérer les coupes à faire" pour chaque mission, a précisé un autre diplomate, également sous couvert d'anonymat.

Premier contributeur de l'ONU, les Etats-Unis payent 28,5% du budget des opérations de paix et cherchent depuis l'arrivée début 2017 de Donald Trump à la Maison Blanche à faire baisser leur part à 25%.

L'an dernier, Washington avait réclamé un milliard d'économies mais n'avait obtenu qu'une réduction d'environ 500 millions de dollars facilitée par la fermeture de plusieurs missions (Côte d'Ivoire, Haïti).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG