Liens d'accessibilité

Le chef de l'ONU "condamne" le tir de missile nord-coréen


Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à New York, 13 septembre 2017.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a condamné vendredi le dernier tir de missile de la Corée du Nord qui a survolé le Japon, annonçant que des discussions sur la crise seraient tenues en marge de l'Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a annoncé une réunion d'urgence pour vendredi dans l'après-midi.

"Le secrétaire général condamne le lancement d'un nouveau missile balistique", a écrit le porte-parole d'Antonio Guterres, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

"Cette violation manifeste des résolutions du Conseil de sécurité survient juste quelques jours" après le sixième essai nucléaire mené par la Corée du Nord, a souligné le porte-parole.

"Le secrétaire général s'entretiendra sur la situation sur la péninsule coréenne avec toutes les parties concernées en marge" de l'Assemblée générale de l'ONU qui débutera à New York mardi, a-t-il poursuivi.

Le missile a été lancé d'un site proche de Pyongyang, moins d'une semaine après l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une huitième série de sanctions pour tenter de convaincre le pays reclus de renoncer à ses programmes balistique et nucléaire interdits.

La nouvelle résolution sanctionnait le sixième essai nucléaire nord-coréen, de loin le plus puissant et qui concernait selon Pyongyang une bombe H suffisamment petite pour équiper un missile.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG