Liens d'accessibilité

Le championnat paralysé après l'agression d'une femme arbitre en Uruguay


Le championnat uruguayen est toujours paralysé samedi, une semaine après la grève déclenchée par les arbitres en raison de l'agression d'une femme en noir chez les amateurs et dans l'attente d'une décision de la Fédération de football.

Dans un communiqué publié vendredi, l'instance supérieure a demandé à la justice d'établir les responsabilités "des joueurs et des autres sujets impliqués" dans cette agression, afin que la Commission de discipline puisse se prononcer.

Le 23 septembre dernier, une juge de ligne et un autre arbitre ont été roués de coups durant une rencontre des moins de 19 ans entre deux clubs de troisième division de Montevideo, Platense et Basañez.

Sur les vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on peut voir un groupe de joueurs et de supporteurs poursuivre les arbitres et les frapper, y compris au sol. Le fiancé de la femme arbitre, qui a tenté de s'interposer, a lui aussi été pris à partie.

C'est suite à cet incident que l'Association uruguayenne des arbitres de football a voté la grève samedi dernier, perturbant cinq rencontres de première division dimanche, dont le match entre l'actuel leader Peñarol et Fenix.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG