Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Canada, à son tour, cloue au sol "immédiatement" les Boeing 737 MAX


Un Boeing 737 Max, lors de la 52ème édition du Paris Air Show à l'aéroport du Bourget, près de Paris, en France, le 22 juin 2017.

Le Canada a décidé mercredi de bannir de son espace aérien "immédiatement" et "jusqu'à nouvel ordre" les Boeing 737 MAX 8 et MAX 9, à la suite de l'accident tragique d'un de ces appareils dimanche en Ethiopie, a annoncé le ministre des Transports Marc Garneau.

Cette décision a été prise par le gouvernement canadien après avoir reçu mercredi matin de "nouvelles données" sur les circonstances de cet accident qui a fait 157 morts, dont 18 Canadiens, a expliqué le ministre en conférence de presse.

L'écrasement du vol d'Ethiopian Airlines présente des "similarités" avec le crash, cinq mois plus tôt en Indonésie, d'un Boeing 737 MAX de la compagnie Lion Air, qui avait fait 189 morts, a-t-il souligné.

"De nouvelles informations que nous avons reçues et que nous avons analysées ce matin (...) viennent de données satellitaires qui suggèrent une similarité dans le profil du vol de ces deux accidents", a-t-il indiqué.

"Les experts ont comparé le profil (du vol d'Ethiopian Airlines) avec le profil de Lion air" et "il y a des parallèles" dans leurs trajectoires et leurs "variations", qui "dépassent un seuil de ressemblance quant aux causes possibles de l'écrasement en Ethiopie", a-t-il expliqué.

"Ce n'est pas concluant, mais cela indique certainement une ressemblance suffisante pour que l'on franchisse le seuil de précaution", a observé le ministre, notant que les boîtes noires de l'appareil éthiopien devaient encore être analysées.

Cette interdiction de vol vise notamment 41 Boeing 737 MAX exploités par des compagnies aériennes canadiennes (24 pour Air Canada, 13 pour WestJet et 4 pour Sungwing), mais s'applique également à tous les appareils étrangers de ce type souhaitant se rendre au Canada.

Le Canada était l'un des derniers grands pays, avec les Etats-Unis, à encore permettre le vol de cette nouvelle gamme de moyen-courrier de Boeing. Mardi, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, puis l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) avaient suspendu tous les vols des MAX 8 et des MAX 9.

Avant l'Europe, l'Asie avait déclenché l'offensive contre ces appareils avec notamment des suspensions ou interdictions de vols en Australie, à Singapour et surtout en Chine.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG