Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Somalie rompt ses relations diplomatiques avec la Guinée


Une électrice vote à Hargeisa, Somaliland, le 13 novembre 2017, lors de la présidentielle remportée par Muse Bihi.

La Somalie a annoncé jeudi soir rompre toutes relations diplomatiques avec la Guinée pour protester contre l'accueil qui y a récemment été fait du président de la république autoproclamée du Somaliland.

"Le gouvernement fédéral de Somalie a décidé de rompre toutes relations diplomatiques avec la République de Guinée", a indiqué dans un communiqué le ministère somalien des Affaires étrangères.

Cette décision fait suite à la réception à Conakry "avec un protocole de chef d'État" du président du Somaliland, Muse Bihi, a ajouté le ministère.

Le Somaliland a proclamé son indépendance en 1991. Mais il n'est reconnu par aucun pays et fait officiellement partie de la Somalie, pays plongé dans le chaos depuis la chute de l'autocrate Siad Barre en 1991.

Le ministre somalien des Affaires étrangères, Ahmed Isse Awad, a accusé, lors d'une conférence de presse à Mogadiscio, la Guinée d'avoir "violé la souveraineté et l'unité de la Somalie".

"Il est temps que nous disions au monde que le gouvernement fédéral de Somalie et les Somaliens ne toléreront pas de violation de leur souveraineté, de leur unité et de leur indépendance", a-t-il dit.

Lundi, la Somalie avait déjà officiellement protesté contre un tweet du ministère kényan des Affaires étrangères décrivant le Somaliland comme un "pays".

Ancienne Somalie britannique, le Somaliland a fusionné avec l'ancienne Somalie italienne à l'indépendance du pays en 1960. Puis il a fait sécession et s'est proclamé indépendant en 1991.

Le Somaliland a son propre gouvernement, sa propre armée et imprime sa propre monnaie. Il est également considéré comme beaucoup plus stable que le reste de la Somalie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG