Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La semaine des Africains en NBA : Joël Embiid élu joueur du mois


Le Camerounais Joel Embiid, des Philadelphia 76ers, fait un dunk pendant la première mi-temps d'un match de basket-ball NBA contre les Los Angeles Lakers, jeudi 27 janvier 2022, à Philadelphie.

Comme chaque vendredi, VOA revient sur les performances des joueurs africains de NBA...

Le Camerounais Joël Embiid continue de faire gonfler ses statistiques. Titulaire pour le All-Star Game, il est régulièrement cité comme potentiel MVP (meilleur joueur) à la fin de la saison.

En attendant, le deuxième marqueur de la ligue (29,1 pts) a été élu joueur du mois de la conférence Est. Collectivement ça se traduit par trois victoires cette semaine, permettant aux Philadelphia Sixers (31v-20d, 3e) de rester pleinement dans la lutte pour les premières places à l’Est.

Quatre victoires pour autant de matchs du côté de l’autre star camerounaise Pascal Siakam. Les Toronto Raptors remontent à la 7e place et reviennent dans la course aux playoffs. Le natif de Douala est lui toujours aussi complet : 21,8 points, 11,5 rebonds, 5,3 passes décisives, 2,8 interceptions et 1,8 contre par match cette semaine. Il n’a pas été sélectionné pour le All-Star Game, mais en cas de forfait, il garde toutes ses chances.

Son coéquipier nigérian Precious Achiuwa a été un peu plus discret, mais demeure dans ses standards. À noter tout de même une pointe à 12 points à 2/3 à trois points face à Miami. Reste que sa régularité n’est pas passée inaperçue à l’approche du All-Star Weekend, puisqu’il a été sélectionné pour le Rising Stars (sélection des 28 meilleurs joueurs de 1ère et 2e année).

Trois victoires et une défaite pour les Phœnix Suns sur la même période. Très solide lors des deux premiers matchs (12 pts, 11,5 rbds), le Congolais Bismack Biyombo a ensuite très peu quitté le banc (6’ en deux matches) avec le retour du titulaire et de son remplaçant habituels. Mais son interim du mois de janvier s’est avéré plus que concluant, tant personnellement que collectivement.

Carton plein pour Golden State qui talonne les Suns dans la Conférence Ouest. Comme souvent quand on fait appel à lui, Jonathan Kuminga(RDC) a répondu présent. Après une dizaine de minutes de temps de jeu sur les deux premiers matches, le rookie a signé deux belles performances, à 19 et 18 points (dont un joli dunk numéro trois du Top 10 de jeudi). Un apprentissage très encourageant pour la suite de sa carrière donc.

Désormais sur la pente descendante, Serge Ibaka joue peu cette année. Mais les Los Angeles Clippers (27v-27d) savent qu’ils peuvent compter sur lui si besoin : 14 points, 11 rebonds et 2 contres puis 20-8-2 pour l’expérimenté Brazzavillois ces deux derniers matchs en tant que titulaire.

Peu utilisé cette saison au Jazz d’Utah, Udoka Azubuike a néanmoins sorti un bon match face à Denver (8 pts, 10 rbds), alors qu’il était titulaire en l’absence des autres pivots. Des absences qui ne sont d’ailleurs pas pour rien dans la récente chute d’Utah au classement (31v-21d, 4e).

Au bout du banc de Miami, Chris Silva voit peu le jour. Profitant de 19’ sur le terrain dans la défaite des siens à Boston, le Gabonais n’a pris qu’un shoot (2 pts), mais a fait le travail de l’ombre : 9 rebonds, 3 passes et un contre.

XS
SM
MD
LG