Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Russie a l'oeil rivé sur le platine et les diamants du Zimbabwe


Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avec le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa à Munhumutapa, Harare, le 8 mars 2018.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a insisté jeudi sur l'intérêt de Moscou pour l'industrie diamantifère et du platine au Zimbabwe, au cours d'un entretien à Harare avec le nouveau président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa.

M. Lavrov, qui effectue actuellement une tournée en Afrique, est le premier responsable russe de haut rang à se rendre au Zimbabwe depuis la démission forcée en novembre du président Robert Mugabe, au pouvoir pendant trente-sept ans.

"Nous avons discuté des tâches qui nous incombent pour développer les relations commerciales et économiques entre nos pays", a déclaré M. Lavrov à la presse à l'issue d'un entretien de moins d'une heure avec le président Mnangagwa dans son bureau à Harare.

"Nous avons insisté sur l'application du projet commun d'exploration des réserves de platine de Darwendale (nord)", a-t-il expliqué.

>> Lire aussi : Moscou propose une rencontre Lavrov-Tillerson en Ethiopie

En 2014, les deux pays avaient signé un accord d'un montant de trois milliards de dollars pour l'exploitation de ce richissime gisement de platine proche d'Harare.

Le projet, financé par la Russie, prévoit une production de 600.000 onces de platine par an et la création de 8.000 emplois.

MM. Lavrov et Mnangagwa ont également discuté des "bonnes perspectives de coopération dans l'industrie diamantifère", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

Le Zimbabwe est doté d'abondantes ressources minières (platine, or, diamant, nickel), mais est plongé depuis une décennie dans une très profonde crise économique. Le nouveau président a fait de la relance de l'économie l'une de ses priorités.

Harare et Moscou ont également évoqué jeudi "les possibilités de coopération militaire et technique", a ajouté M. Lavrov, qui a signé avec M. Mnangagwa plusieurs accords dans les domaines de l'industrie, du commerce et de l'agriculture.

"La visite de M. Lavrov a permis d'intensifier le niveau des relations bilatérales" entre Moscou et Harare, s'est réjoui le chef de la diplomatie zimbabwéenne Sibusiso Moyo, qui compte de son côté attirer plus de touristes russes au Zimbabwe.

Dans le cadre de sa tournée africaine, M. Lavrov s'est déjà rendu en Angola, Namibie, Mozambique et Zimbabwe. Il est attendu vendredi à Addis Abeba où il doit s'entretenir avec les autorités éthiopiennes et des dirigeants de l'Union africaine.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG