Liens d'accessibilité

La région du Cap déclare l'état de catastrophe naturelle en Afrique du sud

  • VOA Afrique

La ville de Cape Town, en Afrique du sud, le 17 février 2010.

Le gouvernement provincial du Cap-Occidental, la région de la ville du Cap en Afrique du Sud, a déclaré lundi l'état de catastrophe naturelle en raison de la pire sécheresse enregistrée depuis plus d'un siècle dans cette zone.

"La déclaration de catastrophe naturelle va permettre d'accélérer (...) la stratégie de la province pour s'assurer que les robinets continuent de couler", a déclaré la Première ministre du Cap-Occidental, Helen Zille, dans un communiqué.

"Cette déclaration ne doit pas causer de panique. Nous demandons à tous les résidents de continuer à économiser l'eau et à adhérer aux restrictions déjà imposées dans les municipalités", a-t-elle poursuivi, soulignant qu'il s'agissait de la pire sécheresse depuis 1904.

L'ensemble des pays d'Afrique australe est affecté depuis près de trois ans par une grave sécheresse, résultat des effets dévastateurs de l'anomalie climatique El Nino.

Si certaines régions comme le nord de l'Afrique du Sud ont bénéficié cette année de précipitations abondantes, d'autres comme la très touristique région du Cap sortent d'un été particulièrement sec.

Certains barrages y sont aujourd'hui totalement à sec, alors qu'ils étaient remplis au tiers l'année dernière à la même époque.

Dès le mois de janvier, la ville du Cap a pris des mesures pour économiser l'eau en interdisant par exemple les plongeons dans les piscines municipales et en appelant ses habitants à ne pas utiliser plus de 100 litres par jour.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG