Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La recherche des cadavres autorisée sur le lac Edouard entre l'Ouganda et la RDC


Des personnes embarquent dans des pirogues sur le lac Albert pour fuir les violences en Itrui vers l'Ouganda à Tchomia, le 5 mars 2018.

La recherche des cadavres des Congolais et Ougandais tués sur le lac Édouard lors des incidents entre la force navale de la République démocratique du Congo et la marine de l'Ouganda a été autorisée vendredi, selon un responsable local congolais.

Des discussions avec les autorités ougandaises, il ressort qu'"il n'y a que la recherche des corps sur le lac Édouard qui a commencé", a déclaré à l'AFP Muhindo Kyakwa, secrétaire exécutif adjoint du gouvernement provincial du Nord-Kivu, de retour d'une mission à Kampala.

"Deux corps d'Ougandais ont été retrouvés (jeudi) soir flottant sur les eaux du lac Édouard. D'autres corps ougandais ne sont pas encore retrouvés. Aucun corps congolais n'est retrouvé jusqu'à ce soir" (vendredi), a-t-il ajouté.

"Trois pêcheurs ougandais, kidnappés par des miliciens, ont été libérés et sont retournés dans leur pays", a-t-il poursuivi.

>> Lire aussi : Au moins 92 pêcheurs congolais emprisonnés en Ouganda

La mission a aussi obtenu des autorités ougandaises le principe de la tenue de discussions directes entre les gouvernements de ces deux pays voisins à Kasese, en Ouganda, le 18 juillet.

Il est prévu que les discussions tournent autour de la libération des 92 pêcheurs congolais arrêtés par la marine ougandaise sur le lac Edouard, la restitution de leur matériel de pêche et la fin des tensions, selon M. Muhindo.

A la mi-juin, l'association des pêcheurs de Kyavinyonge avait régulièrement dénoncé des arrestations de ses membres par des patrouilles ougandaises qu'ils croisent sur le lac Édouard et qui leur font payer de fortes sommes avant toute libération.

Il y a huit jours, quatre militaires et trois civils ougandais avaient trouvé la mort dans des affrontements entre des patrouilles congolaise et ougandaise.

>> Lire aussi : Sept pêcheurs congolais portés disparus sur le lac Edouard entre l'Ouganda et la RDC

En représailles, des militaires ougandais ont tiré samedi "à bout portant" sur des pêcheurs congolais qui se trouvaient sur le lac Édouard, selon un responsable local congolais et l'association des pêcheurs de Kyavinyonge, un village congolais de la rive du lac.

Les relations entre la RDC et l'Ouganda sont complexes, les deux pays étant en désaccord sur le partage des ressources énergétiques du lac Édouard notamment où des accrochages se sont multipliés depuis le début de cette année.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG