Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Face au Covid-19, des bénévoles tchadiens distribuent des seaux à robinet


Nétoua Ernestine le Néribar présidente de l'association Femme Aussi, au Tchad, le 2 avril 2020. (VOA/André Kodmadjingar).

Au Tchad, la présidente de l'association "Femme Aussi", Nétoua Ernestine Le Néribar, a lancé une initiative de distribution de seaux à robinet à N’Djamena, la capitale.

La présidente de l‘association "Femme Aussi", un groupe d’appui aux personnes vulnérables, Nétoua Ernestine Le Néribar, a décidé de s’impliquer dans la sensibilisation de la population aux mesures d’hygiène.

Une Tchadienne lance une initiative de distribution de seaux à robinet
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:32 0:00


Avec ses propres moyens, elle fabrique des seaux à robinet qu’elle offre aux familles démunies afin que celles-ci puissent se laver convenablement les mains.

Elle dit avoir commencé à fabriquer deux seaux à la maison. Ensuite, elle a sensibilisé ses voisins. Quand elle a réalisé que les femmes de son quartier n'avaient pas les moyens financiers pour pouvoir s'acheter des seaux, elle a commencé à les distribuer gratuitement.

Activiste et entrepreneure, Nétoua Ernestine le Néribar se sert également des réseaux sociaux pour exhorter les personnes de bonne volonté à appuyer son initiative.

Son appel à aider les plus vulnérables face à la crise sanitaire du COVID-19 a été entendu.

Nétoua Ernestine le Néribar entourée de quelques bénévole au service de la population vulnérable, au Tchad, le 2 avril 2020. (VOA/André Kodmadjingar).
Nétoua Ernestine le Néribar entourée de quelques bénévole au service de la population vulnérable, au Tchad, le 2 avril 2020. (VOA/André Kodmadjingar).


"De trois, on a eu cinq seaux, de cinq, on est monté à dix. On a fabriqué plus de 500 seaux à robinet. C’est tout un projet, et l’idée n’est pas de s’arrêter à mon quartier, mais d’aller plus loin à l’intérieur du pays pour en distribuer", a-t-elle déclaré.

La jeune femme n’est pas seule dans cette œuvre. Quelques jeunes bénévoles lui donnent un coup de main.

Nétoua Ernestine Le Néribar se dit heureuse de pouvoir apporter sa modeste contribution à la lutte contre le covid-19. Elle assure ne pas être en quête de notoriété, mais qu’elle serait ravie de collaborer avec les autorités dans la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus au Tchad.

XS
SM
MD
LG