Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La population carcérale du Brésil a doublé en 11 ans


Des prisonniers de Desembargador, Manaus, 8 janvier 2017

La population carcérale du Brésil a plus que doublé de 2005 à 2016, avec un taux d'occupation de 197%, soit près de deux détenus pour une place, voire jusqu'à quatre dans certains Etats, selon un rapport publié vendredi par le ministère de la Justice.

Le rapport, qui porte sur la situation en juin 2016, dénombre 726.712 détenus dans le plus grand pays d'Amérique latine, pour une capacité officielle de seulement 368.049 places.

Le Brésil, dont les prisons sont pour la plupart vétustes et insalubres, grimpe ainsi au troisième rang du classement mondial des pays à la plus grande population carcérale, derrière les États-Unis et la Chine, passant devant la Russie.

En 2005, date de la publication du premier rapport de ce type, le pays comptait 361.400 prisonniers.

Le nombre de places manquantes est passé de 250.318 en fin 2014, quand le taux d'occupation s'élevait à 167%, dernier chiffre de référence en la matière avant la publication du rapport de vendredi, à 336.491 en juin 2016.

Selon le ministère, 5,8% des détenus sont des femmes et 40% sont en attente de jugement.

L'État du Brésil le plus touché par la surpopulation carcérale est l'Amazonie (nord), avec un taux d'occupation de 484,5%.

En janvier, une vague de violence sans précédent dans les prisons du nord du Brésil a fait 140 morts lors d'affrontements entre membres de factions criminelles.

Les victimes ont été sauvagement assassinées, des violences ayant donné lieu à des scènes insoutenables de corps empilés, souvent décapités, voire éviscérés.

Le gouvernement avait pris alors une série de mesures d'urgence, prévoyant notamment la construction de nouvelles prisons dans tous les États du pays.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG