Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

La Juventus et Massimiliano Allegri se séparent

L'entraîneur de la Juventus Massimiliano Allegri lors d'un match au stade de la Juventus, à Turin, Italie, le 8 janvier 2017.

Fin de l'histoire entre la Juventus et Massimiliano Allegri: après cinq ans de grands succès en Italie mais où le rêve de Ligue des champions est resté inaccessible, le club turinois a annoncé vendredi que le technicien toscan ne serait plus aux commandes de l'équipe la saison prochaine.

llegri (51 ans) était arrivé il y a cinq ans sous les sifflets des tifosi turinois qui lui trouvaient alors tous les défauts du monde, à commencer par celui d'être un homme de l'AC Milan et de Silvio Berlusconi.

Cinq ans plus tard, Allegri s'en va après avoir considérablement alourdi l'étagère à trophées du club piémontais, avec cinq titres de champion, quatre Coupes d'Italie et deux SuperCoupes d'Italie. Un gagnant, comme on les aime à la Juventus, mais qui pourtant partira à peine plus apprécié qu'à son arrivée.

Comment expliquer ce désamour et la fin de cette collaboration, alors que le natif de Livourne a plus que contribué à renforcer la mainmise domestique de la Juve et l'a réinstallée solidement dans le Top 8 européen avec deux finales de C1 en 2015 et 2017 ?

Allegri et son président Andrea Agnelli donneront plus d'explications lors d'une conférence de presse samedi à 14h00, mais il est clair que l'élimination face à l'Ajax Amsterdam en quarts de finale de la Ligue des champions cette année a pesé.

L'arrivée de Cristiano Ronaldo l'été dernier avait en effet fait de la C1 l'objectif prioritaire de la saison turinoise, plus encore que les années précédentes.

Malgré un nouveau titre emporté aisément en Serie A, le 8e d'affilée pour le club bianconero, l'échec face à l'Ajax a fragilisé Allegri, durement critiqué depuis en Italie pour un jeu jugé trop frileux et attentiste.

Le coach a eu plusieurs réunions mercredi et jeudi avec les dirigeants du club, ce qui a semblé accréditer l'idée d'un désaccord entre les parties.

- Qui ensuite ? -

La question du renouvellement de son contrat qui arrivait à terme dans un an ou celle des choix de mercato ont eu leur importance, mais le sentiment qui domine est que quelque chose s'est cassé contre l'Ajax.

Après l'élimination face aux jeunes Néerlandais, Allegri comme Agnelli avaient pourtant déclaré qu'il n'y aurait pas de changement la saison prochaine.

"Avec le président, on a parlé il y a quelques jours avec l'idée de se revoir. Mais ma décision a été prise il y a longtemps et c'est celle de rester. J'ai un contrat et il y a du travail à faire", avait ainsi déclaré Allegri.

"Ça sera avec Allegri sur le banc, bien sûr", avait de son côté assuré Agnelli. "Il a encore un an de contrat. On va s'asseoir en fin de saison pour discuter ensemble. On a un groupe jeune et fort, y compris au sein du staff. On réessaiera la saison prochaine".

Malgré ces promesses, Allegri et la Juventus vont donc se séparer après avoir buté sur l'objectif européen, le plus compliqué, comme le rappelait régulièrement le technicien: "Il ne faut pas croire qu'on gagne la Ligue des Champions comme le tournoi des bars-tabacs de Livourne."

Son départ ouvre par ailleurs une double incertitude: où ira-t-il et qui va venir prendre sa place à Turin ?

Pour la première question, l'étranger semble l'hypothèse la plus probable, avec le Paris SG et l'Angleterre comme habituels nids à rumeurs.

Quant à son successeur, la liste des possibles est longue. Antonio Conte, son prédécesseur, aurait le profil mais son arrivée à l'Inter Milan est annoncée comme presque acquise.

Simone Inzaghi, en réussite à la Lazio Rome, est une autre piste, comme celle qui mène à Mauricio Pochettino. D'autres noms - Guardiola, Klopp - ont déjà été cités, mais ils semblent du domaine du rêve.

Toutes les actualités

Football: Clarence Seedorf limogé du poste de sélectionneur du Cameroun

Clarence Seedorf lors du match entre le Bénin et le Cameoun lors de la CAN-2019 le 2 juillet 2019.

Après le fiasco de la CAN, le grand ménage : Clarence Seedorf a été limogé du poste de sélectionneur du Cameroun, de même que son adjoint Patrick Kluivert, a indiqué mardi la fédération de football du pays (Fecafoot).

Le Cameroun a abandonné sa couronne dès les 8es de la CAN, éliminé par le Nigeria (3-2). Fragilisé par les choix de Seedorf, et inefficace en attaque, le pays a deux ans pour se reconstruire avant d'accueillir la prochaine édition.

La Fecafoot parle dans son communiqué de "sortie prématurée" de la CAN en Egypte. Cette issue assombrit encore l'après-football de Seedorf, ancienne gloire de l'Ajax.

Après deux passages de six mois à l'AC Milan, son ancien club, et en Chine, et une relégation en Espagne, le Néerlandais n'a toujours pas convaincu dans ses nouvelles fonctions.

Le même tableau peu reluisant se dessine pour Kluivert, autre ancien crack de l'Ajax, du Milan AC et des Pays-Bas, qui tâtonne également depuis qu'il a arrêté de jouer. Kluivert avait ainsi été un éphémère "directeur du football" au PSG.

Le journal de la CAN-2019 du 16 juillet avec Yacouba Ouédraogo

Le journal de la CAN-2019 du 16 juillet avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:05 0:00

La Guinée a limogé son entraineur

Paul Put au stade d'Alger, en Algérie, le 9 juillet 2017

Le sélectionneur de l'équipe de football de Guinée, Paul Put, a été limogé mardi après les mauvais résultats du pays lors de la CAN 2019, a annoncé la Fédération guinéenne de football, alors que le Belge occupait ce poste depuis mars 2018.

La Guinée a été éliminée en 8e de finale de la CAN, en cours en Egypte, par l'Algérie (0-3), le 7 juillet. Au premier tour, elle avait fait match nul (2-2) avec Madagascar, suivi d'une défaite (0-1) face au Nigeria, puis d'une victoire (2-0) sur le Burundi.

"Le coach est remercié. Nous allons discuter avec lui des conditions de son départ. La Feguifoot (Fédération guinéenne de football) a mis fin à la collaboration avec Paul Put", a affirmé Antonio Souaré, président de la Fédération, lors d'une conférence de presse mardi, affirmant que M. Put n'avait pas atteint l'objectif qui lui avait était fixé.

"Sur 12 matches officiels disputés par l'équipe nationale sous le coaching de Paul Put, nous avons enregistré un résultat qui n'est pas satisfaisant, qui s'est soldé par cinq défaites, quatre matches nuls et trois victoires", a-t-il dit.

La Fédération a également dissous ses six commissions et suspendu deux de ses responsables mis en cause dans la fraude sur l'âge de deux joueurs cadets ayant abouti à l'élimination de la Guinée pour la prochaine Coupe du monde dans cette catégorie.

L'entraîneur national des cadets, Mohamed Maléah Camara, et les deux joueurs concernés par cette fraude sur l'âge, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita, ont également été suspendus, en attendant que le Tribunal arbitral du sport se prononce sur le dossier.

Tunisie-Nigeria pour la 3e place de la CAN-2019

Ahmed Musa de l'équipe du Nigeria en Russie, le 22 juin 2018.

Plus convaincant en poules, le Nigeria a ensuite sorti le tenant du titre, le Cameroun, en huitièmes puis l'Afrique du Sud en quarts avant une élimination face à l'Algérie, équipe la plus impressionnante de cette CAN.

"Nous avons joué contre l'équipe la plus forte du tournoi mais nous étions aussi très bons, maintenant nous voulons revenir avec la troisième place", a espéré le sélectionneur allemand du Nigeria Gernot Rohr en conférence de presse.

Face aux Tunisiens, les Nigérians pourront s'appuyer sur leur expérience des "petites finales". Ils ont déjà fini sept fois à la troisième place de la CAN contre une fois pour les Tunisiens en... 1962. Mais le sélectionneur de la Tunisie, le Français Alain Giresse, a déjà décroché le bronze dans la compétition, c'était avec le Mali en 2012.

"Le match sera très difficile physiquement, mais nous allons tout essayer pour atteindre la troisième place", a prévenu l'ancienne gloire des Bleus.

Autre enjeu de ce match, la place de meilleur buteur de cette édition, convoitée par le Nigérian Odion Ighalo. Seul en tête du classement avec 4 buts, l'attaquant tentera de distancer le Sénégalais Sadio Mané et les Algériens Riyad Mahrez et Adam Ounas, en embuscade avec trois buts et qui s'affrontent en finale vendredi.

A noter que lors de ce match pour la troisième place, si les deux équipes sont à égalité à l'issue du temps réglementaire, elles disputeront une séance de tirs au but sans passer par la prolongation.

Finale CAN-2019: 28 avions pour transporter les fans algériens

Un Boeing Boeing 737-8D6 immatriculé 7T-VKQ d'Air Algérie débarque à l'aéroport de Genève, le 20 novembre 2017.

Les autorités algériennes ont annoncé lundi avoir mobilisé 28 avions afin de transporter, via un pont aérien, 4.800 fans des "Fennecs" pour assister à la finale de la CAN-2019 face au Sénégal, vendredi au Caire.

Selon des sources concordantes, il y aura 13 avions d'Air Algérie, six de Tassili Airlines et neuf avions militaires. Ces avions décolleront des quatre coins du pays.

Le ministère algérien de la Défense avait annoncé dimanche par communiqué qu'il allait mettre à disposition neuf avions de transport militaire au profit de 870 supporters algériens.

La décision du pont aérien a été prise par le Premier Ministre, Noureddine Bédoui, lors d'un conseil du gouvernement tenu lundi.

Le pays est secoué depuis le 22 février d'un mouvement de contestation qui demande la fin du régime en place. Le Premier ministre fait partie des personnes dont le départ est réclamé par la rue.

Depuis le début de la CAN, 2.275 supporters sont partis d'Algérie. Plus de 1.200 d'entre eux sont restés au Caire pour assister jusqu'au bout aux matchs des verts, selon des sources concordantes.

Voir plus

XS
SM
MD
LG