Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La junte malienne dit avoir placé "hors de leurs prérogatives" le président et le Premier ministre


Le colonel Assimi Goita, président du Comité national pour le salut du peuple, s'adresse à la presse le 22 septembre 2020.

Les dirigeants de la junte malienne ont dit mardi avoir placé "hors de leurs prérogatives" le président de la transition Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane.

Dans une déclaration rendue publique mardi, la junte accuse le tandem Ndaw-Ouane de s'être montré "incapable" de gérer les nombreuses crises auxquelles le Mali est confronté. Le communiqué, qui a été attribué au colonel et vice-président de la transition Assimi Goïta, reproche aussi au président et au Premier ministre "d’aller vers une violation de la charte de transition".

"Le vice-président de la transition s’est vu dans l’obligation d’agir pour préserver la charte de transition et défendre la république en vue de placer hors de leurs prérogatives le Président et son premier ministre ainsi que toutes les personnes impliquées dans la situation", lit-on dans le communiqué.

Général d'armée à la retraite, Bah Ndaw avait prêté serment en septembre 2020 pour diriger la présidence malienne après le putsch qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août 2020.

Lundi le Premier ministre Moctar Ouane a rendu public un nouveau gouvernement de 25 membres avec moins de militaires. La réaction de la junte a été rapide.

Les partenaires internationaux du Mali, dont les États-Unis et l'Union européenne, ont condamné les derniers développements et appelé à la "libération immédiate et inconditionnelle" des dirigeants civils de la transition.

Une délégation internationale devrait arriver à Bamako dès mardi.

XS
SM
MD
LG