Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Guinée équatoriale refuse la suspension des vols d'Iberia


Des avions de la compagnie aérienne espagnole Iberia garés à l'aéroport, le 9 mars 2016.

Le gouvernement équato-guinéen a rejeté mardi la décision de la compagnie aérienne espagnole Iberia de suspendre définitivement ses vols de Madrid à destination de Malabo, capitale de Guinée équatoriale.

La décision d'Iberia est motivée par les taxes aéroportuaires élevées, le coût du carburant et le manque à gagner sur cette ligne ces derniers temps, a indiqué mercredi la radio d'Etat.

"Le gouvernement de Guinée équatoriale n'accepte pas le retrait d'Iberia pour les seules raisons économiques présentées", a déclaré le Premier ministre équato-guinéen Francisco Pascual Obama Asue sur la radio d'Etat.

Il a estimé que "le gouvernement espagnol doit prendre ses responsabilités" et "notifier" officiellement Malabo de sa décision.

Iberia a annoncé la suspension définitive de ses vols vers Malabo dans un courrier adressé au ministère équato-guinéen de l'Aviation civile, selon la radio d'Etat qui n'a pas révélé la date de l'entrée en vigueur de la décision d'Iberia.

Le Premier ministre équato-guinéen a réuni mardi les responsables aéroportuaires, ainsi que les représentants d'Iberia et de la compagnie pétrolière française Total à Malabo. Il a demandé à ces acteurs économiques d'appliquer les prix reconnus par le gouvernement.

La compagnie espagnole Iberia déssert la Guinée équatorial depuis près d'un demi siècle.

Sa clientèle a chuté depuis que la compagnie nationale équato-guinéenne Ceiba intercontinental déssert également Madrid depuis 2012.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG