Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Fifpro suspend l'Association des footballeurs ivoiriens après son refus de soutenir Drogba


Le footballeur professionnel ivoirien à la retraite Didier Drogba lors du CEO Talk, un événement organisé par l'école de commerce internationale HEC Paris à Abidjan le 12 septembre 2019 (Photo de Sia KAMBOU / AFP)

La Fifpro suspend l'Association des footballeurs ivoiriens après son refus de soutenir la candidature de Drogba à la tête de la fédération ivoirienne de foot.

"Nous, Philippe Piat, président de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro), et Jonas Baer-Hoffmann, secrétaire général de la Fifpro, prononçons la suspension de l’Association des footballeurs ivoiriens avec effet immédiat", annonce la Fifpro dans un courrier daté de jeudi adressé au président de l'Association des footballeurs ivoiriens (AFI), Cyrille Domoraud, indiquant que son "intervention exceptionnelle" est motivée par un cas d'"extrême urgence".

Cette suspension a été décidée après la décision de l'la fédération ivoirienne de foot (FIF), le 13 juillet de ne pas parrainer Didier Drogba pour qu'il se présente à la présidence de la FIF, lors de l'élection du 5 septembre prochain.

L'AFI a accordé son parrainage à Idriss Diallo, actuel vice-président de la FIF, ce qui risque d'éliminer l'ex-attaquant star de Chelsea et Marseille de la course à la présidence, puisqu'il n'a obtenu jusqu'à présent aucun parrainage.

Sur les cinq groupements pouvant parrainer un candidat, quatre ont déjà fait leur choix, et seule l'Amicale des médecins doit encore annoncer son choix.

Dans sa lettre au ton cinglant, la Fifpro juge que la "décision inique" de l'AFI est susceptible "d’impacter négativement, en Côte d’Ivoire et au-delà, la défense des footballeurs, objectif prioritaire de la Fifpro et de ses membres".

"Les associations/syndicats membres de la Fifpro sont au service des footballeurs et portent leurs demandes ou revendications". "Pourtant, votre décision témoigne d’un oubli flagrant de cette obligation et d’une absence totale de considération envers vos adhérents", juge la Fifpro, qui relève également "divers manquements statutaires sérieux commis par l’AFI ces dernières années".

"La suspension prononcée signifie que l’AFI perd immédiatement tous ses droits de membre de la Fifpro, et notamment ses droits aux revenus", est-il précisé.

XS
SM
MD
LG