Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Fédération ghanéenne de football ne sera pas dissoute


Kwesi Nyantakyi, ancien président de l'Association ghanéenne de football, lors d'une conférence de presse au Brésil, le 23 juin 2014, .

Un accord a été trouvé pour éviter la dissolution de la Fédération de football du Ghana (GFA), en proie à un scandale de corruption, lors d'une rencontre à Zurich entre des représentants officiels et le président de la Fifa, Gianni Infantino.

La Fifa avait menacé mardi de suspendre la GFA, estimant que les mesures prises par la justice ghanéenne visant à la dissolution de la Fédération constituaient une ingérence.

Le président de la Fédération, Kwesi Nyantakyi a démissionné début juin en raison de soupçons de délits de corruption après des révélations explosives d'une enquête journalistique. La commission d'éthique de la Fifa a ouvert une enquête à l'encontre de M. Nyantakyi qui a été provisoirement suspendu par cette même commission.

>> Lire aussi : La Fifa menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

Mais face à ces soupçons de corruption, la justice ghanéenne avait entamé un processus de dissolution de la Fédération.

Jeudi, une rencontre s'est tenue au siège de la Fifa à Zurich, entre d'un côté M. Infantino accompagné de sa secrétaire générale, la Sénégalaise Fatma Samoura, et de l'autre une délégation ghanéenne conduite par Isaac Asiamah, ministre de la Jeunesse et des sports, a indiqué l'instance dans un communiqué.

>> Lire aussi : La Fifa suspend le président de la Fédération du Ghana

Il a été convenu que la Fifa va mettre en place un comité de normalisation de la GFA qui sera chargé de désigner un nouveau comité exécutif.

Le gouvernement du Ghana, qui s'est dit "satisfait", "va prendre des mesures pour mettre un terme au processus de dissolution de la Fédération du Ghana", a ajouté la Fifa.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG