Liens d'accessibilité

La dangereuse popularité des produits aphrodisiaques en RDC


Des vendeurs de produits aphrodisiaques installés le long des routes à Goma, le 7 octobre 2017. (VOA/Charly Kasereka)

A la recherche de la performance sexuelle, les produits aphrodisiaques à base des plantes et racines naturelles sont de plus en plus consommés en République démocratique du Congo, mais les conséquences pour la santé peuvent être graves.

Les vendeurs et consommateurs vantent des vertus qui rendraient très performants les hommes pendant l'activité sexuelle.

A Goma, leurs prix très abordables et leur accessibilité expliquent leur popularité croissante. Toutefois, des spécialistes mettent en garde contre leur consommation abusive.

C'est un produit facile à trouver parmi les nombreux petits kiosques du quartier, ou encore sur les grands marchés, les carrefours, et le long des avenues. À la tombée de la nuit, les vendeurs ambulants offrent ces produits aux consommateurs de bière.

Certains vendeurs estiment que ces produits sont de plus en plus recherchés pour leur efficacité.

Kabuo est l’une des ces vendeuses: "ces derniers temps, il y a une forte demande. Par exemple, pour rétablir en 14 jours la puissance sexuelle perdue. Avec ce commerce, je nourris très bien ma famille".

Des produits aphrodisiaques vendus le long des routes à Goma, le 7 octobre 2017. (VOA/Charly Kasereka)
Des produits aphrodisiaques vendus le long des routes à Goma, le 7 octobre 2017. (VOA/Charly Kasereka)

Il y en a pour tous les prix et selon la préférence des clients. Les noms varient, comme par exemple "Boma Mama" en lingala, en français "tue la maman".

Certains produits sont préférés dans leur état naturel, d'autres transformés et emballés dans des bouteilles sous forme de jus.

Chez les consommateurs, les motivations sont multiples. "Je suis africain et je préfère consommer ce produit à l’état nature", confie Patrick à VOA Afrique, soulignant que cela le protège du divorce.

Les consommateurs reconnaissent l'utilité et le fonctionnement des produits. "Cela me permet d’être en érection plusieurs fois. Je crois que c’est tout ce que les filles apprécient chez les garçons", ajoute son ami.

Un exemple de produits aphrodisiaques vendus le long des routes à Goma, le 7 octobre 2017. (VOA/Charly Kasereka)
Un exemple de produits aphrodisiaques vendus le long des routes à Goma, le 7 octobre 2017. (VOA/Charly Kasereka)

Conséquence sur la santé

Papa Bigega, journaliste à Goma, n’a jamais essayé, mais autour de lui, des jeunes "se vantent de leurs utilisations" sans se rendre compte des conséquences de leur consommation sur la santé.

Le docteur Ndabo, sexologue à la clinique Cimak de Goma, souligne que ces produits dont on ne connait pas la composition chimique sont très dangereux pour la santé.

Selon le médecin, "ces produits peuvent entraîner la mort subite pendant la relation sexuelle", sans épargner aussi "les troubles des reins et problèmes cardiaques".

De Kinshasa à Goma, en passant par le centre du pays, ces plantes et ces racines, réputées pour leurs vertus aphrodisiaques, restent très consommées par les adultes.

Charly Kasereka, correspondant à Goma

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG