Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

La Corée du Nord pourrait envoyer une délégation en Corée du Sud pour les JO

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et Ri Pyong Chol (G), membre de la Commission de défense nationale. Photo publiée par l'Agence de presse coréenne du Nord (KCNA) le 15 mai 2017.

Pyongyang pourrait envoyer une délégation en Corée du Sud pour les jeux Olympiques d'hiver de 2018, a déclaré Kim Jong-Un, dans une première indication que Pyongyang pourrait participer à ces JO.

"Nous sommes disposés à prendre les mesures nécessaires" pour "envoyer notre délégation" aux jeux de Pyeongchang, a dit M. Kim dans son message de Nouvel An à la nation nord-coréenne.

Les autorités sud-coréennes et les organisateurs des jeux de Pyeongchang les présentent comme "les jeux Olympiques de la Paix". Ils se tiendront du 9 au 25 février, et les jeux Paralympiques doivent commencer le 9 mars.

Aussi bien Séoul que les organisateurs désirent que le Nord participe à ces "jeux Olympiques de la Paix". Mais la participation de Pyongyang à des

"J'espère sincèrement que les jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang seront menés avec succès", a dit M. Kim dans son message de Nouvel An à la nation nord-coréenne.

"Nous sommes disposés à prendre les mesures nécessaires, y compris à envoyer notre délégation" à Pyeongchang, a-t-il poursuivi. "A cette fin, les autorités du Nord et du Sud pourraient se retrouver dans un avenir proche".

Une annonce bienvenue pour la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne. "Nous la saluons", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Si les jeux sont une réussite, cela contribuera à la paix non seulement sur la péninsule coréenne mais également dans la région et le monde".

Même son de cloche chez Lee Hee-Beom, le président du Comité organisateur (Pocog). "Nous saluons activement la suggestion par le Nord qu'il est prêt à entamer des pourparlers pour participer aux jeux", a-t-il dit.

"Nous préparons les JO dans l'idée que le Nord y prendra finalement part", a-t-il poursuivi, ajoutant que tous les athlètes, y compris les Nord-Coréens, se sentiraient chez eux à Pyeongchang.

La Corée du Sud accueille les JO d'hiver 2018 du 9 au 25 février tandis que les jeux Paralympiques commencent le 9 mars.

Séoul comme les organisateurs présentent les jeux comme les "Olympiades de la paix".

Les principaux événements se tiendront à tout juste 80 km de la zone frontalière entre les deux Corées. Les tensions sont à des sommets ces derniers mois à cause de la multiplication des tirs de missiles et des essais nucléaires nord-coréens.

Les JO, a poursuivi le dirigeant nord-coréen, seront "une bonne occasion de témoigner de la grâce du peuple coréen envers le monde. L'année 2018 sera une année significative pour le Nord comme pour le Sud, le Nord célébrant le 70e anniversaire de sa naissance et le Sud accueillant les jeux Olympiques d'hiver".

'Ni guerre ni paix'

M. Kim a toutefois lancé une mise en garde, prévenant que la situation tendue sur la péninsule pouvait représenter une menace.

"Les fortes tensions militaires entre le Nord et le Sud doivent s'apaiser et une atmosphère pacifique doit prévaloir. Tant que nous serons dans une situation instable qui n'est ni la guerre ni la paix, le Nord et le Sud ne peuvent garantir le succès de leurs événements programmés, y compris des JO, s'asseoir pour parler ou avancer vers la réunification".

La participation de Pyongyang aux compétitions sportives organisées au Sud a toujours été tributaire de la situation politique et militaire sur la péninsule. La Corée du Nord avait boycotté les jeux d'été de Séoul 1988. Mais elle avait envoyé ses athlètes aux jeux asiatiques de 2014 à Incheon, près de Séoul.

"Il est tout à fait remarquable que le dirigeant nord-coréen lui-même déclare que le Nord est prêt à participer aux jeux de Pyeongchang", a déclaré Yang Moo-Jin, professeur à l'Université des études nord-coréennes de Séoul. "Les chances de participation du Nord aux JO semblent aujourd'hui supérieures à 80%".

Aux yeux de Kim Hyun-Wook, de l'Académie diplomatique Korea, le Nord veut se servir de la compétition sportive pour améliorer les relations avec Séoul dans un contexte de fortes tensions avec les Etats-Unis.

"Les Etats-Unis auront du mal à freiner un dialogue intercoréen focalisé sur Pyeongchang", a-t-il dit.

Deux athlètes nord-coréens, le couple de patineurs Ryom Tae-Ok et Kim Ju-Sik, sont qualifiés pour Pyeongchang, mais le Comité olympique nord-coréen a raté la date-limite du 30 octobre pour confirmer leur participation auprès de l'Union internationale de patinage.

Ces sportifs pourraient néanmoins concourir à l'invitation du Comité international olympique.

Depuis la fin de la guerre de Corée (1950-53), les deux Etats rivaux sont séparées par la Zone démilitarisée (DMZ), une des frontières les plus fortement armées du monde.

Le mois dernier, le président sud-coréen Moon Jae-In avait espéré que les Jeux puissent faire reculer les tensions. Il a proposé dans ce but un report des manoeuvres militaires annuelles conjointes entre Séoul et Washington.

Les manoeuvres Key Resolve et Foal Eagle débutent habituellement fin février ou début mars et provoquent à chaque fois un accès de fièvre, Pyongyang y voyant les préparatifs d'une future invasion de son territoire.

Avec AFP

See all News Updates of the Day

Un policier fonce sur une procession de Pâques

Des policiers nigérians montent la garde devant le bureau de la Commission électorale nationale indépendante à Kaduna (Nigéria), le 16 février 2019.

Dix personnes ont été tuées, et trente blessées, lorsqu'un policier a foncé en voiture sur des enfants pendant une procession de Pâques, dans le nord-est du Nigeria, avant d'être à son tour tué par des fidèles en colère, selon des témoins et la police.

Le policier, qui n'était pas de permanence, a fauché une foule d'enfants qui défilaient pour la fête de Pâques dimanche soir, à Gombe, a rapporté lundi la porte-parole de la police locale, Mary Mallum.

En tout, "dix personnes ont été tuées, dont l'agent de police qui n'était pas en uniforme, et un paramilitaire qui l'accompagnait".

Les deux hommes ont été "attaqués et tués par la foule en colère", a-t-elle expliqué.

"30 enfants sont blessés et sont actuellement à l'hôpital", a ajouté Mme Mallum.

Selon des témoins contactés par l'AFP, la voiture a foncé délibérément sur la foule, à la suite d'une altercation, car la procession bloquait la route.

"La chauffeur s'est disputé avec les enfants, qui l'ont finalement laissé passer, mais de rage et de colère, il a fait demi-tour et leur a foncé dessus", a rapporté Isaac Kwadang, responsable d'un groupe de catéchisme.

"Il l'a fait en connaissance de cause", a affirmé M. Kwadang qui a assisté à la scène.

Votre page des sports du 22 avril 2019

Votre page des sports du 22 avril 2019
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:11 0:00

Huawei va déployer la 5G durant la CAN-2019, une première en Egypte

Le stand Huawei est installé dans l'espace des foires du hall d'exposition de Hanovre, en Allemagne, le mardi 14 mars 2017, pendant la foire technologique

Le géant chinois des technologies Huawei va déployer la 5G pour la première fois en Egypte lors de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2019), qui aura lieu dans le pays cet été, a annoncé dimanche le ministre des Télécoms égyptien.

"Huawei va mettre en oeuvre les premières expériences de la 5G au stade du Caire lors des matchs de la CAN", a annoncé le ministre des Télécoms Amr Talaat, dans un communiqué du gouvernement.

"L'Egypte souhaite coopérer avec Huawei dans le domaine de l'intelligence artificielle, du transfert de technologie et de la 5G", a-t-il ajouté.

Plusieurs pays mènent une campagne intense à travers le monde contre le fabricant chinois, évoquant des risques d'accès par les services de renseignement de Pékin aux communications 5G, la nouvelle génération ultrarapide de l'internet mobile. Huawei nie ces accusations en bloc.

M. Talaat a assisté dimanche à une rencontre entre le Premier ministre égyptien Moustafa Madbouli et des responsables de Huawei au Caire, selon le communiqué.

En février, le ministère des Télécoms avait annoncé que l'entreprise chinoise avait exprimé sa volonté de créer, en Egypte, sa première plateforme de données pour le "cloud", services d'informatique dématérialisée, en Afrique et au Moyen-Orient.

La CAN se déroulera du 21 juin au 19 juillet. Le Stade international du Caire est l'un des six terrains qui accueilleront les 24 équipes qualifiées pour la compétition.

Avec AFP

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

1.000 maillots du PSG flanqués Notre-Dame vendus en moins de 30 minutes

Leandro Paredes portant le maillot du PSG à l'effigie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, France, le 21 avril 2019

Le Paris SG a annoncé lundi que les 1.000 maillots floqués de l'image de la cathédrale Notre-Dame, ravagée par un incendie, dont le produit de la vente doit être reversée à des associations liées aux pompiers, ont trouvé preneurs en moins de trente minutes.

"500 sur Internet, 250 au Megastore et 250 sur les Champs", a détaillé le club sur son compte Twitter. "Merci à vous pour votre solidarité."

L'équipe de Neymar a porté ce maillot hommage, orné du visuel de l'édifice à la place de l'habituel sponsor Emirates, dimanche contre Monaco (3-1) le jour de son 8e titre. Au dos celui-ci, au lieu du nom des joueurs, il y est également écrit "Notre Dame".

L'intégralité du chiffre d'affaires issu de cette vente, alors que chaque pièce coûte 100 euros, sera reversé "à des associations liées aux pompiers", avait annoncé le PSG dimanche.

Joint lundi, le club n'a pas confirmé le montant du don.

Le club a aussi rendu hommage dimanche aux pompiers qui ont lutté contre l'incendie qui a détruit la charpente et la flèche du célèbre monument parisien le 15 avril.

Voir plus

XS
SM
MD
LG