Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La coopération entre Paris et Ankara "vitale" pour la paix


Le président français Emmanuel Macron prononce un discours lors de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, à l'Elysée à Paris, 25 novembre 2017.

La coopération entre la France et la Turquie est "d'une importance vitale" pour la paix mondiale, a estimé vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan avant son départ pour Paris où il devait s'entretenir avec son homologue français Emmanuel Macron.

"Je pense que la coopération entre la France et la Turquie est d'une importance vitale pour la paix régionale et mondiale", a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à l'aéroport d'Istanbul avant de se rendre à Paris.

Cette visite est la plus importante du chef de l'Etat turc dans un pays de l'Union européenne (UE) depuis le putsch manqué de juillet 2016 et la répression qui l'a suivi.

M. Erdogan sera accueilli à la mi-journée par M. Macron à l'Elysée pour un tête-à-tête suivi d'un déjeuner à l'issue duquel les deux présidents s'exprimeront devant la presse.

"Le président Macron et moi sommes en contact proche sur de nombreux sujets", a ajouté M. Erdogan, affirmant qu'ils discuteront de la coopération dans les domaines économiques, commerciaux, de la défense, de la lutte contre le terrorisme et des questions régionales.

Le chef de l'Etat turc a affirmé que l'objectif est de passer d'environ 13,5 milliards de dollars d'échanges commerciaux avec la France (environ 11,2 milliards d'euros) à 20 milliards d'euros.

M. Erdogan a également évoqué des échanges sur le projet d'achat par la Turquie de missiles sol-air au consortium franco-italien Eurosam, pour lequel une lettre d'intention a été signée en novembre.

Il a affirmé qu'il rencontrerait des représentants de la communauté turque à Paris, qualifiés à plusieurs reprises ces derniers jours de "pont entre les deux pays" par le porte-parole de la présidence, Ibrahim Kalin.

Emmanuel Macron a affirmé qu'il aborderait la question des journalistes emprisonnés et des droits de l'homme en Turquie, à un moment où Ankara est vivement critiqué par ses alliés occidentaux du fait de l'étendue des purges entreprises après le putsch manqué du 15 juillet 2016.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG