Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'opposition reporte son rassemblement pour cause de choléra au Zimbabwe


Des patients attendent un traitement dans une clinique de choléra à Harare, au Zimbabwe, le 11 septembre 2018.

Le principal parti d'opposition zimbabwéen a annoncé vendredi le report de la cérémonie symbolique d'investiture de son chef Nelson Chamisa comme président "légitime" du pays en raison de l'épidémie de choléra qui sévit dans la capitale Harare.

"Le Mouvement pour un changement démocratique (MDC) a reporté les célébrations prévues samedi pour son 19e anniversaire en raison de l'épidémie de choléra", a déclaré son porte-parole Jacob Mafume dans un communiqué.

Au pouvoir depuis la chute de Robert Mugabe en novembre dernier, le président Emmerson Mnangagwa, 75 ans, a été déclaré élu au premier tour de l'élection présidentielle disputée le 30 juillet avec 50,8% des suffrages.

Son principal rival, Nelson Chamisa, a été crédité de 44,3% mais il a dénoncé des fraudes et des irrégularités.

La Cour constitutionnelle a rejeté son recours faute de preuves, mais M. Chamisa continue depuis à se considérer comme le vainqueur.

Les autorités du pays ont interdit cette semaine tout rassemblement public à Harare en raison d'un sérieux épisode de choléra qui a fait au moins 25 morts depuis la semaine dernière, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.

L'université du Zimbabwe à Harare a ainsi reporté une cérémonie de remise des diplômes prévue vendredi.

"Il est clair que le gouvernement a abusé de l'épidémie de choléra pour des raisons politiques", a toutefois dénoncé M. Mafume. "Nous doutons que l'interdiction de notre commémoration soit motivée par le souci d'enrayer la contamination".

Les épidémies de choléra sont fréquentes au Zimbabwe, où les systèmes de distribution et d'assainissement des eaux sont souvent déficients.

En 2008, une épidémie y avait tué au moins 4.000 personnes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG