Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

L'arrivée d'un "ami" de Trump à la Fed menacée par la fronde de républicains

Herman Cain, coopté par le président Donald Trump pour siéger au conseil d'administration de la Réserve fédérale. (Photo AP / Molly Riley, Fichier)

Quatre sénateurs républicains étaient fermement opposés jeudi à l'éventuelle nomination à la Banque centrale américaine d'un fidèle supporteur de Donald Trump et ex-homme d'affaires controversé Herman Cain, soit assez en théorie pour bloquer sa confirmation.

Selon la chaîne de télévision ABC, qui cite plusieurs sources anonymes, M. Cain pourrait d'ailleurs publiquement renoncer à la nomination "dans les jours qui viennent".

Le président républicain Donald Trump critique sans relâche depuis des mois la Fed et son président, Jerome Powell, pour avoir augmenté les taux d'intérêt fin 2018 et il réclame même désormais une baisse des taux pour soutenir l'économie.

M. Trump craint qu'un ralentissement économique en 2020 ne pèse sur la campagne pour sa ré-élection.

Pour renforcer son influence sur la Banque centrale, Donald Trump veut donc nommer deux de ses ardents supporteurs à des postes de gouverneurs: Stephen Moore, 59 ans, l'un de ses anciens conseillers de campagne et économiste controversé, ainsi que Herman Cain, 73 ans, un "homme hautement respecté" et "un ami", a déclaré M. Trump.

M. Cain a dirigé une chaîne de pizzerias et a été membre d'une branche régionale de la Fed. Sa candidature à la présidentielle de 2012 avait été torpillée par des allégations de harcèlement sexuel.

Avant même que ces nominations ne soient officielles, quatre sénateurs républicains ont déclaré qu'ils voteraient contre la confirmation de Herman Cain au Sénat, qui a le dernier mot sur ces choix présidentiels.

Les républicains disposent d'une majorité mais avec 53 sièges sur 100, ils ne peuvent se permettre que trois défections, si tous les démocrates votent contre.

Jeudi, le sénateur Kevin Cramer a été le quatrième à exprimer son opposition: "Si je devais voter aujourd'hui, je voterais non", a-t-il déclaré.

Trois autres sénateurs l'avaient précédé: l'ex-candidat à la présidentielle Mitt Romney, Lisa Murkowski et Cory Gardner.

"Je ne pense pas que Herman Cain serait confirmé par le Sénat, et j'estime qu'il serait sage pour le président de nommer quelqu'un de moins partisan et de plus expérimenté en économie", a déclaré Mitt Romney mercredi. "Je voterais non si jamais il était nommé", a-t-il ajouté.

Alors que les relations sont tendues entre Donald Trump et le patron de la Fed Jerome Powell, les démocrates de la Chambre des représentants ont invité ce dernier à s'exprimer jeudi soir, à huis clos, lors de leur conférence annuelle près de Washington.

Avec AFP

Toutes les actualités

Clôture de la conférence de Bahrein

Clôture de la conférence de Bahrein
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:37 0:00

Crise migratoire : Washington cherche le soutien du Guatemala

Crise migratoire : Washington cherche le soutien du Guatemala
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:21 0:00

Plan de paix américain : protestations des Palestiniens

Plan de paix américain : protestations des Palestiniens
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:53 0:00

Escalade entre l’Iran et les États-Unis

Escalade entre l’Iran et les États-Unis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Conflit israélo-palestinien : Jared Kushner vante les mérites du plan de paix américain

Conflit israélo-palestinien : Jared Kushner vante les mérites du plan de paix américain
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:55 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG