Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'armée syrienne affirme avoir intercepté des missiles israéliens


De la fumée et des débris s’élèvent après un bombardement à Damas, Syrie, 25 septembre 2017.

La défense antiaérienne de l'armée syrienne a annoncé mercredi avoir intercepté et détruit des missiles israéliens tirés sur une position militaire près de Damas.

"Ce matin à l'aube, des appareils israéliens ont tiré plusieurs missiles depuis l'espace aérien libanais sur une de nos positions militaires près de Damas", a indiqué l'armée dans un communiqué diffusé par l'agence officielle Sana.

"Notre défense anti-aérienne a pu les intercepter et détruire la plupart d'entre-eux", a ajouté le communiqué.

Selon un correspondant de l'AFP à Damas, de fortes explosions ont secoué la capitale vers 3H30 locales (01H30 GMT).

De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté que des missiles israéliens présumés avaient visé "des positions du régime syrien" près de Damas.

"La défense antiaérienne syrienne a bloqué certains de ces missiles, alors que d'autres ont visé un dépôt d'armes près de Jamraya", selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Jamraya est située à 10 km au nord-ouest de la capitale syrienne et abrite plusieurs positions militaires et une branche d'un centre de recherches scientifiques du régime(SSRC).

Les États-Unis ont imposé à plusieurs reprises des sanctions contre le SSRC pour son rôle présumé dans la production d'armes chimiques. La France a également imposé des sanctions à son encontre. Une frappe aérienne israélienne avait déjà ciblé le centre en mai 2013, tandis qu'une autre avait ciblé une branche du SSRC à l'ouest de la Syrie en septembre.

Israël a mené des dizaines de frappes aériennes contre des positions de l'armée syrienne et de ses alliés depuis le début de la guerre en 2011, dont des convois d'armes à destination du Hezbollah libanais.

Israël et la Syrie sont officiellement en état de guerre depuis des dizaines d'années. Les relations sont d'autant plus tendues que le régime syrien est soutenu par le Hezbollah mais aussi l'Iran, l'autre bête noire de l'Etat hébreu.

Israël s'inquiète d'un enracinement croissant de l'Iran en Syrie et du soutien militaire russe au régime syrien.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de l'armée israélienne après l'annonce de l'armée syrienne.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG