Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'anniversaire royal du président Macron critiqué par ses détracteurs en France


Le président français Emmanuel Macron lors d'une une conférence de presse à l'issue du sommet de l'Union européenne, Bruxelles, 15 décembre 2017.

Le président français Emmanuel Macron fête ce week-end ses 40 ans près du château de Chambord, ancienne demeure de François Ier, un anniversaire royal dénoncé par les détracteurs du "président des riches".

M. Macron, qui aura 40 ans jeudi, fête son anniversaire samedi soir dans un salon du château, un des plus beaux joyaux architecturaux de la Loire, a indiqué le quotidien local La Nouvelle République.

Les services de la présidence française ont simplement confirmé que "le président et son épouse (Brigitte) passent le week-end à titre privé dans le Loir-et-Cher, à proximité du château" de Chambord, "sur les deniers personnels du président de la République".

Selon plusieurs médias, Emmanuel Macron réside à la Maison des réfractaires, ancienne maison forestière située "au coeur du domaine royal, à quelques mètres du château", selon son site internet.

>> Lire aussi : Macron se pose en champion de l'émancipation des femmes africaines

Cette demeure abrite dorénavant plusieurs gîtes 4 étoiles qu'on peut louer pour le prix de 800 à 1.000 euros pour un week-end.

Le château de Chambord, tout proche, est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco et reçoit près d'un million de visiteurs par an. Il a été construit il y a près de cinq siècles sur un caprice du roi François Ier (1494-1547).

Le président Macron est très attaché aux symboles depuis le début du quinquennat, entamé le soir de son élection avec une mise en scène théâtrale, au pied de la Pyramide du Louvre à Paris, dont les accents monarchiques ont pu choquer dans une France qui a guillotiné son dernier roi.

M. Macron a dit vouloir redonner au président de la République un statut à part, le comparant à Jupiter, roi des dieux dans la mythologie romaine, dans le sens où il prend du recul et de la hauteur, en opposition à un président "normal, comme les autres", avait-il expliqué en octobre 2016, avant son élection, dans le magazine Challenges.

Le terme de "jupitérien" est dorénavant régulièrement utilisé par les opposants au chef d'Etat pour le qualifier de président "des riches", déconnecté des moins nantis.

"Pourquoi est-ce qu'il s'en va célébrer son anniversaire à Chambord ? Je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m'exaspère, je trouve ça ridicule" a commenté Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise (gauche radicale), cité par le quotidien Le Figaro.

La sénatrice écologiste Esther Benbassa a comparé sur Twitter "les 40 ans qu'@EmmanuelMacron au château de #Chambord" aux "malheureux 1,24% de revalorisation" du salaire minimum tout récemment annoncé par le gouvernement.

"Pendant que les Français subissent impôts, insécurité, immigration, M. Macron fête ses 40 ans à #Chambord. Les époques passent, l'oligarchie coupée du peuple reste", a pour sa part réagi Nicolas Dupont-Aignan (extrême droite).

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG