Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'économie verte au cœur du Rebranding Africa Forum 2018


Un panel lors de Rebranding Africa Forum 2018, le 9 octobre 2018. (VOA/Lamine Traoré)

La 5e édition du RAF, Rebranding Africa Forum 2018, s’est tenue à Ouagadougou au Burkina Faso. Le forum a réuni plusieurs centaines de participants du monde entier pour parler de l’économie verte en Afrique.

Les quatre précédentes éditions du Rebranding Africa Forum se sont tenues à Bruxelles en Belgique, pour la première fois le continent africain abrite le forum à Ouagadougou.

L’occasion pour le Prix Nobel alternatif 2018, surnommé "l’homme qui a arrêté le désert", le Burkinabè Yacouba Sawadogo de faire un plaidoyer pour le changement des comportements en faveur de l’environnement.

Le Burkinabè Yacouba Sawadogo à Rebranding Africa forum 2018, le 9 octobre 2018. (VOA/Lamine Traoré)
Le Burkinabè Yacouba Sawadogo à Rebranding Africa forum 2018, le 9 octobre 2018. (VOA/Lamine Traoré)

"Ce que j’ai comme message à l’endroit des Burkinabè, c’est de travailler à la protection de l’environnement, la protection des terres, des terres arides", souligne -t-il sur VOA Afrique. "Il faut protéger les sols, c’est la meilleure richesse. Les arbres, les espèces en voie de disparition".

Julia Artigas Sancho, une Espagnole basée à Bobo-Dioulasso, a fondé son entreprise dans la transformation agro-industrielle.

Julia Artigas Sancho à Rebranding Africa forum 2018, le 9 octobre 2018. (VOA/Lamine Traoré)
Julia Artigas Sancho à Rebranding Africa forum 2018, le 9 octobre 2018. (VOA/Lamine Traoré)

"On travaille beaucoup dans la conversion des déchets en énergie. On se spécialise beaucoup sur les sous-produits de l’anacarde", explique Julia Artigas Sancho.

"A Bobo-Dioulasso et en Afrique de l'Ouest en général, il y a beaucoup d’industries d’anacardes pour promouvoir ces sous-produits de la coque de l’anacarde qui peuvent avoir une valeur ajoutée en tant que biocombustible solide et liquide".

Elle conclut : "Nous croyons vraiment que c’est en agissant sur les sous-produits qu’on peut donner de la valeur et rendre les entreprises agro-industrielles plus compétitives et donc plus durables".


Pour Paule Renée Etogo, déléguée générale du 5e Rebranding Africa Forum, "nous avons des ressources naturelles que nous pouvons exploiter pour pouvoir assurer et améliorer le bien-être quotidien des populations locales".

"Aujourd’hui, nous sommes arrivés à la question de savoir comment utiliser le potentiel vert de l’Afrique en le transformant en une source de revenue et un levier pour la croissance économique des pays africains", analyse-t-elle.

Les initiateurs du Rebranding Africa Forum disent être satisfaits de la tenue de la présente édition. Ils se préparent pour la 6e édition à Bruxelles, une édition qui mettra en avant les questions minières en Afrique.​

XS
SM
MD
LG