Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Kipchoge défie de nouveau la barre des deux heures


Un poster géant d'Eliud Kipchoge à Nairobi, Kenya, le 8 octobre 2019.

Pour quelques secondes de moins... Le Kényan Eliud Kipchoge, recordman du monde du marathon, s'offre une nouvelle chance, samedi à Vienne, de faire tomber la mythique barre des deux heures lors d'une course non officielle conçue dans tous les détails pour permettre l'exploit.

Un an après avoir établi le nouveau record du monde du marathon à Berlin en septembre 2018 (2:01.39), un peu plus de deux ans près une tentative infructueuse, déjà non officielle, de courir les 42,195 km en moins de deux heures, Kipchoge veut écrire sa légende.

"J'ai suivi le même entraînement, mon équipe est la même, mais j'ai amélioré encore mon mental," a-t-il déclaré devant des journalistes jeudi dans la capitale autrichienne. "Je me sens mieux préparé et je suis confiant. Je vais y arriver."

Le longiligne Kényan de 34 ans (1,67 m, 52 kg) sera samedi au départ d'un show organisé dans l'ancienne réserve de chasse impériale du Prater, dans le centre de Vienne. Le sponsor de l'événement est le géant britannique de la pétrochimie Ineos dont le patron milliardaire, Jim Ratcliffe, a fait du sport son nouveau champ d'investissement.

Pour mettre son champion dans les meilleures conditions, l'organisateur n'a rien laissé au hasard: trois mois et demi de préparation du tracé, un parcours asphalté pour ne présenter aucune imperfection, une piste testée à maintes reprises notamment grâce à des logiciels de simulation.

Une armada de meneurs d'allure se relaieront pour accompagner Kipchoge sur le circuit bordé d'arbres qui protégeront le Kényan du vent. Le parcours empruntera notamment plusieurs fois une ligne droite totalement plate de 4,3 km.

En raison de ces conditions particulières, la performance ne sera pas homologuée par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

Afin d'ouvrir une nouvelle ère dans l'exploration des limites humaines, Kipchoge visera les 1 h 59 min. Les conditions météorologiques devront être parfaites, avec des températures proches des 15 degrés, un taux d'humidité et une qualité de l'air favorables.

L'heure de départ - entre 3 heures et 7 heures GMT - ne sera communiquée que vendredi, en fonction des dernières prévisions.

A Monza (Italie), en mai 2017, Kipchoge avait manqué pour 25 secondes de passer sous les deux heures, lors d'un événement similaire organisé par des sponsors.

Le Kényan est l'un des plus grands coureurs de tous les temps, se révélant au public en gagnant par surprise le 5.000 m des Mondiaux de Paris en 2003, avant de remporter certains des plus grands marathons du monde (Chicago, Londres, Berlin) et l'or olympique sur la distance à Rio en 2016.

Cette fois, il dit vouloir "courir pour l'histoire" et démontrer que "l'être humain n'a pas de limites".

XS
SM
MD
LG