Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

"Kaiser Franck" arrache un nouveau contrat d'un an avec le Bayern Muinch


Franck Ribéry lors du quart de finale de Ligue des champions contre le Sevilla FC, Espagne le 3 avril 2018

Son envie, sa "grinta" et son rôle de leader dans le vestiaire ont fini par convaincre les dirigeants du Bayern Munich: à 35 ans, Franck Ribéry va signer pour une saison de plus, selon le magazine du football Kicker de jeudi.

Le club n'a pas confirmé immédiatement mais, comme par hasard, la photo de Une sur le site officiel du Bayern jeudi matin, illustrant la qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions, montre un Ribéry au sourire immense, serré dans ses bras par son partenaire Süle. En arrière-plan, leur coéquipier Sandro Wagner applaudit. L'image n'aurait pas pu être mieux choisie pour accompagner l'annonce d'un nouveau contrat.

Par ailleurs, le quotidien Bild avance que le contrat d'Arjen Robben, à 34 ans l'autre vétéran du Bayern, était également prêt à être prolongé jusqu'en juin 2019.

>> Lire aussi : Ribéry: "Ne vous inquiétez pas, je vais revenir"

Les dirigeants historiques du "Rekordmeister", le président Uli Hoeness et sa cheville ouvrière Karl-Heinz Rummenigge, ont hésité longtemps. Alors qu'une nouvelle génération est en cours d'éclosion au club, conserver des joueurs de 34 et 35 ans présente des risques.

Mais Ribéry, en ce début de printemps, a tout fait pour ne pas laisser le choix à ses patrons.

Omniprésent, combatif, mentalement indestructible, il est, depuis la blessure de Kingsley Coman, incontournable sur l'aile gauche de l'attaque, où sa complicité avec le latéral David Alaba (ou même Rafinha, comme mercredi soir en C1 contre Séville) donne le tournis à toutes les défenses.

"J'ai toujours faim, je veux rester aussi longtemps que possible au Bayern", déclarait-il en mars, alors que la question de sa prolongation après le 30 juin restait en suspens.

"Ce n'est pas un contrat que l'on offre par pitié" à Ribéry, commente jeudi Kicker: "Les décideurs ont mesuré à quel point ce joueur peut encore aider le club, sportivement et humainement".

>> Lire aussi : Ribéry crie son amour au Bayern après avoir jeté son maillot

Côté chiffre, le bilan de l'attaquant se confond avec celui de la décennie dorée du Bayern. Depuis son arrivée en Bavière en 2007 en provenance de Marseille, il a marqué 80 buts en 247 matches de Bundesliga, et 17 en 78 rencontres de Ligue des champions. Il a remporté la C1 en 2013, et fait partie du club très select des détenteurs du record de victoires en Bundesliga, avec 8 succès à son actif.

Côté coeur, le natif de Boulogne-sur-Mer est le chouchou des dizaines de milliers de supporters de l'Allianz Arena, qui chantent depuis des années son nom "Hooo, Franck Ribéry" sur l'air des "Champs-Elysées" de Jo Dassin.

"Après les retraites de Sebastian Schweinsteiger et de Philipp Lahm, Franck Ribéry est devenu la figure d'identification du club avec Thomas Müller", constate ainsi Kicker.

- "Gentil tonton souriant?" -

Le public aime le tempérament de guerrier de "Kaiser Franck" (flatteuse analogie avec le mythique "Kaiser Franz" Beckenbauer), et lui pardonne quelques "pétages de plomb" qui lui ont parfois valu des cartons pénalisants pour l'équipe. Les Allemands craquent en outre lorsqu'ils l'entendent parler leur langue, très couramment malgré son accent français prononcé et sa grammaire parfois acrobatique.

Prolongation de contrat n'équivaut pourtant pas à une place de titulaire garantie, d'autant que l'entraîneur Jupp Heynckes, qui lui fait une confiance absolue, ne sera plus là l'an prochain.

>> Lire aussi : Difficile pour le Bayern de trouver des successeurs à Robben et Ribéry

Kingsley Coman, le jeune talent de 21 ans, va revenir de blessure et se poser en concurrent sérieux pour une place sur l'aile gauche. Et le successeur de Heynckes (toujours inconnu) devra aussi donner du temps de jeu au jeune Serge Gnabry, un grand espoir du foot allemand (au style comparable à celui de Ribéry), qui reviendra de Hoffenheim où il est actuellement en prêt.

"Ribéry en gentil tonton souriant pour le banc? Ce sera un grand écart difficile pour l'orgueilleux français qui aime tant jouer", met en garde Kicker.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG