Liens d'accessibilité

Jürgen Klopp envisage d'aligner Joël Matip en Coupe d'Angleterre


Jürgen Klopp frappe dans ses mains lors du match contre Bayern à Dortmund, le 12 septembre 2009.

L'entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp a annoncé qu'il "envisageait d'aligner" son défenseur Joël Matip, objet d'un litige avec la Fifa après son refus de jouer pour le Cameroun à la CAN 2017.

"J'envisage de l'aligner demain (à Plymouth Argyle, en match comptant pour le 3e tour de la Coupe d'Angleterre, ndlr) mais je ne sais si j'ai le droit. Sportivement parlant, cette décision aurait un sens, c'est un match taillé pour lui, mais je ne suis pas sûr que je puisse le faire", a expliqué l'entraîneur allemand des Reds.

Depuis son refus de participer à la CAN 2017 qui se dispute actuellement au Gabon sous le maillot du Cameroun, le défenseur de Liverpool est au coeur d'un litige juridique.

Selon un règlement de la Fifa, "un joueur convoqué dans l'une des équipes représentatives de sa fédération n'a pas le droit, sauf accord contraire avec ladite fédération, de jouer pour le compte (de son) club le temps que dure ou aurait dû durer sa mise à disposition".

Matip a décliné sa sélection alors qu'il figurait dans un groupe élargi dressé par le sélectionneur Belge Hugo Broos en vue de la CAN-2017.

Il ne devrait donc disputer aucun match de Liverpool le temps de la CAN. Mais, pour l'encadrement des Reds, le défenseur camerounais âgé de 25 ans, qui n'a plus joué pour son pays depuis septembre 2015, "a pris sa retraite internationale".

Klopp, qui a déjà dû se passer de son joueur dimanche lors du match de championnat contre Manchester United (1-1), estime que Matip, transféré en début de saison de Schalke 04, doit pouvoir jouer.

"Dans ma vie, j'ai eu à affronter pas mal de situations mais une pareille, jamais", a affirmé Klopp lors d'une conférence de presse.

"Je ne veux blâmer personne mais je pense que nos supporteurs ont le droit de savoir ce qu'il se passe. Et aujourd'hui, ce que je sais, c'est que nous ne faisons rien de mal. Et Joël Matip non plus", a-t-il poursuivi.

"La Fifa nous a fait savoir qu'elle déciderait vendredi d'ouvrir ou pas une enquête sur le sujet", a précisé Klopp, qui s'est dit prêt à "accepter les règlements" mais seulement s'ils sont "basés sur le bon sens".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG