Liens d'accessibilité

Joe Biden passe à Justin Trudeau le rôle de garant de l'équilibre international


Justin Trudeau (Archives)

Le vice-président américain Joe Biden a investi jeudi soir le Premier ministre canadien Justin Trudeau de la responsabilité de maintenir le bon équilibre du monde en dépit de difficultés jamais vues depuis la deuxième guerre mondiale.

A six semaines de l'investiture du président élu Donald Trump, l'actuel vice-président américain est venu à Ottawa, non seulement rassurer son voisin canadien, mais aussi lui confier un rôle de garant des bonnes relations internationales dans un contexte d'un "ordre économique libéral", un rôle généralement joué par les Etats-Unis.

"Le monde va passer beaucoup de temps à vous observer monsieur le Premier ministre alors que nous voyons de plus en plus de défis à l'ordre international que nous ne l'ayons jamais observé depuis la fin de la seconde guerre mondiale", a lancé Joe Biden à l'adresse de Justin Trudeau.

Aussi, "il faudra des hommes comme vous" pour assurer la responsabilité nécessaire à la poursuite des relations internationales "dans un contexte d'un ordre économique libéral", a ajouté Joe Biden avant de porter un toast à son hôte canadien.

M. Biden a rassuré les Canadiens des liens solides unissant les deux pays. "Nous sommes plus comme une famille que des alliés", car peu de pays au monde "partagent leur histoire comme le font le Canada et les Etats-Unis. Nos économies et nos modes de vie sont indissociables".

"L'amitié entre nous est absolument essentielle pour les États-Unis et j'espère qu'elle est également essentielle pour (le Canada)", a déclaré M. Biden.

Pour le chef du gouvernement canadien, les relations entre les deux pays dépassent largement les domaines du "commerce et de la sécurité".

"Le Canada et les Etats-Unis partagent des valeurs fondamentales communes", a noté Justin Trudeau en accueillant Joe Biden pour un dîner d'Etat pour "célébrer et marquer cette extraordinaire et profonde amitié".

"Comme de bons vieux amis, nous sommes d'accord sur beaucoup de choses, en désaccord sur quelques autres, mais nous restons toujours unis", a ajouté M. Trudeau.

Vendredi, après leur entretien en bilatérale, Justin Trudeau et le vice-président américain devaient assister à une réunion avec les Premiers ministres des 10 provinces et territoires canadiens et des responsables des peuples autochtones.

Cette réunion doit sceller la stratégie canadienne de lutte contre le réchauffement climatique en arrêtant les moyens contraignants à mettre en oeuvre pour respecter les objectifs fixés par l'accord de Paris sur le climat.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG