Liens d'accessibilité

Israël à l'arrêt et sur le qui-vive pour Kippour


Une femme touche le mur des Lamentations, à Jérusalem, le 21 juin 2009.

Israël s'est mis totalement à l'arrêt vendredi pour célébrer Yom Kippour, le jour le plus important du calendrier juif marqué par un jeûne, tandis que les Territoires palestiniens étaient bouclés pour prévenir tout attentat.

La célébration de Yom Kippour, le jour du Grand Pardon, commence vendredi en fin d'après-midi et s'achèvera samedi soir avec l'apparition des premières étoiles.

Tout travail est interdit durant ce jour sacré consacré à la prière et au jeûne. L'utilisation de l'électricité, de la voiture est prohibée. Le trafic aérien a été totalement interrompu, les radios et télévisions se sont tues, les magasins ont fermé leurs portes.

L'arrêt quasi total de la circulation permet une fois par an aux enfants et aux cyclistes de rouler sur la chaussée sans risquer d'être renversés.Traditionnellement c'est également le jour de la plus grande affluence dans les synagogues et une grande majorité de juifs, y compris de nombreux non-pratiquants, observent un jeûne d'une journée.

Comme les années précédentes, Yom Kippour a été entouré d'un dispositif de sécurité renforcé.

L'armée israélienne a annoncé le bouclage des Territoires palestiniens à partir de jeudi minuit (21H00 GMT) jusqu'à samedi minuit.Tous les points de passage de la Cisjordanie et de la bande de Gaza ont été fermés sauf pour les "cas humanitaires" durant ces deux jours, a précisé à l'AFP une porte-parole de l'armée.

Les Palestiniens n'ont plus le droit de pénétrer dans les colonies israéliennes de Cisjordanie, a ajouté la porte-parole.

La police a fait état d'une mobilisation particulière des patrouilles policières "dans la Vieille ville de Jérusalem et au mur des Lamentations où des milliers de visiteurs sont attendus pendant le jeûne".

Le mur des Lamentations est situé sur l'esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l'islam et le site le plus sacré pour les juifs sous le nom de mont du Temple. Il est situé, comme la Vieille ville qui l'entoure, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, donc au coeur du conflit israélo-palestinien.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG