Liens d'accessibilité

Intoxication à l'huile de bain en Russie : le bilan passe à 58 morts


Felix, l'ours polaire, au zoo de Royev Ruchey, à Krasnoyarsk, en Siberie, le 7 novembre 2016.

Le bilan de l'intoxication à l'huile de bain bue par des Russes à Irkoutsk, en Sibérie, est passé mardi à 58 morts, a annoncé l'antenne locale du ministère russe de la Santé.

Au total, 97 personnes se sont présentées à l'hôpital en raison d'un empoisonnement, "dont 58 personnes sont mortes", a déclaré sa porte-parole, Tatiana Lebedeva, citée par l'agence Interfax.

A la-mi-journée, 38 personnes étaient toujours hospitalisées et une personne a été autorisée à quitter l'établissement selon la même source.

Un précédent bilan établi par l'antenne locale du ministère de la Santé faisait état de 55 morts, rappelle l'agence.

Cet incident tragique lors duquel une centaine de personnes ont ingéré ce liquide présenté comme une huile de bain parfumée à l'aubépine a illustré le phénomène des produits addictifs artisanaux dans un pays où vivent 20 millions de pauvres.

Le maire d'Irkoutsk, Dmitri Berdnikov, a décrété l'état d'urgence dans cette ville de 600.000 habitants située à plus de 4.200 kilomètres de Moscou, promettant de "trouver et de châtier les responsables", selon le site internet de la municipalité.

Pour leur part, les enquêteurs ont annoncé poursuivre leurs investigations pour répertorier tous les endroits où ce liquide est vendu.

Selon les autorités, l'huile indique clairement sur l'étiquette être impropre à la consommation car elle contient du méthanol, une substance toxique utilisée souvent comme antigel, mais reste pourtant parfois "consommée comme de l'alcool" en raison de son faible prix.

La consommation d'entre 20 à 50 millilitres de méthanol suffit pour tuer une personne, selon le toxicologue en chef de la région d'Irkoutsk, Alexeï Tretiakov.

Mais les victimes de l'empoisonnement à Irkoutsk en ont consommé beaucoup plus, a-t-il affirmé à l'agence publique Ria-Novosti.

L'alcool artisanal et les produits ménagers contenant de l'alcool sont utilisés dans l'ex-URSS comme une alternative moins onéreuse que les alcools traditionnels, et sont responsables chaque année de nombreux décès.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG