Liens d'accessibilité

Inondations en Sierra Leone: bains de mer déconseillés

  • VOA Afrique

Sur une plage de Freetown, en Sierra Leone, le 31 octobre 2010.

Les autorités touristiques de Sierra Leone ont déconseillé mardi les bains sur les plages de la capitale Freetown où plus de 60 corps de victimes des inondations de la semaine dernière ont été retrouvés et où l'eau reste chargée de débris dangereux.

"Je ne vous conseillerais pas d'entrer dans l'eau car vous pourriez vous blesser à cause des débris ou être contaminé", a déclaré une semaine après les inondations qui ont fait des centaines de morts à Freetown le directeur général de l'office du tourisme sierra-léonais, Yassin Kargbo.

"Nous avons découvert 60 corps ici sur la côte, ainsi qu'un survivant", a-t-il ajouté, en évoquant les glissements de terrains et les coulées de boue qui ont détruit des quartiers de la capitale dans la nuit du 13 au 14 août.

Trois corps ont aussi été retrouvés pendant le week-end sur les côtes de l'île guinéenne de Kaback, a indiqué le préfet de Forécariah, ville située à une trentaine de kilomètres de la frontière avec la Sierra Leone.

A Freetown, "la plupart des débris ont été retirés de l'eau. Les palmiers, les matériaux de construction et les autres gravats ont été transportés sur les plages", a précisé M. Kargbo, qui s'exprimait devant la presse.

"Vous pouvez venir à la plage et vous amuser, mais je vous déconseille de nager. L'eau est encore chargée de boue et d'autres particules", a relevé le responsable de l'office du tourisme.

Les plages de Freetown attirent habituellement de nombreux habitants mais aussi des touristes venus profiter du sable blanc.

Les autorités avaient en juillet 2016 lancé des opérations de nettoyage des plages de la région de Freetown, alors envahies par des algues malodorantes qui affectent le tourisme et la pêche.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG