Liens d'accessibilité

Inde : chasse à l'éléphant tueur


(Greg Armfield for WWF via AP)

La chasse est lancée : vendredi, l'Inde a envoyé son meilleur chasseur à la poursuite d'un éléphant tueur ayant causé la mort de 15 personnes lors de passages dévastateurs dans des villages.

Le gouvernement s'est tourné vers le tireur d'élite Nawab Shafat Ali Khan pour mener la poursuite de l'animal et mettre un terme à ses expéditions meurtrières.

Il avait écrasé quatre victimes dans l'Etat de Bihar (est) en mars avant de tuer plus récemment onze autres personnes dans l'Etat voisin du Jharkhand.

La décision intervient à la veille de la journée mondiale des éléphants, célébrée samedi 12 août.

Selon L.R. Singh, en charge de la préservation de la forêt et de la faune sauvage du Jharkhand, la décision de tuer l'animal a été prise après une tentative infructueuse pour lui administrer un sédatif et le capturer.

Pour Singh, cette mission longue d'une semaine, a échoué à cause du terrain rocheux et de la végétation dense du district de Sahibganj. "La visibilité n'est que de 15 pieds (environ 5 mètres) et il était devenu presque impossible d'endormir l'animal", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Il a déjà tué tant de personnes. Il y a eu deux morts rien que sur les quatre derniers jours. Malgré tous les efforts de nos équipes, qui ont travaillé 24h/24, 7j/7, nous n'avons pas eu d'autre choix que d'ordonner de tuer l'animal", a-t-il ajouté.

L'éléphant, qui se serait perdu après avoir été séparé de son troupeau, errait dans des villages des parties vallonnées du Sahibganj, habitées par la tribu Paharia, une des plus pauvres communautés indigènes de l'Inde.

Nawab Shafat Ali Khan "est un des meilleurs. Il a une solide expérience de la chasse aux animaux sauvages et c'est pourquoi il lui a été confié la responsabilité de tuer l'éléphant", a déclaré M. Singh.

"Nous nous attendons à ce qu'il attrape l'animal à tout moment désormais - aujourd'hui, ce soir, demain - à tout moment", a-t-il ajouté.

En 2014, M. Khan avait déjà été habilité par l'Etat d'Uttar Pradesh (nord) afin de capturer ou tuer un tigre mangeur d'hommes, qui aurait tué huit personnes.

Les éléphants tuent quelque 60 personnes par an dans l'Etat forestier du Jharkhand, a signalé L.R. Singh.

On a estimé à 1.100 personnes le nombre de victimes d'attaques d'éléphants ou de tigres en Inde lors des trois dernières années.

Le ministère de l'Environnement estime quant à lui qu'un humain meurt chaque jour en Inde après avoir croisé la route d'un animal sauvage, et qu'une grande majorité de ces victimes sont écrasées par des éléphants.

Les rencontres violentes entre des humains et des éléphants sont une "tendance croissante", a déclaré Singh, alors que de vastes étendues de forêts sont défrichées pour y établir des habitations et des activités industrielles.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG